samedi 28 mai 2011

Crème fluide anti-couperose



J'ai besoin d'une crème anti-rougeur, qui aide à lutter contre la couperose. Voici un remède pour le visage, adapté aux peaux sensibles au chaud-froid, sèches, réactives.
J'en est profité pour tester une nouvelle texture : moins grasse, plus légère, facilement absorbée par la peau.




Ingrédients pour un pot de 50 ml

Phase acqueuse (à base d'eau) :
- 20g d'eau de bleuet : traite la couperose – à défaut si vous n'en avez pas en stock, l'eau minérale peut la remplacer (neutre, pour la texture)
- 10g d'aloé vera : apaisant, rafraichissant, cicatrisant, régénérant.
- 2g de glycérine végétale : protège la peau de la déshydratation, humectant

Phase huileuse :
- 14g d'huile d'avocat : procure une bonne absorption, adaptée pour les peaux sèches, la couleur verte estompe les rougeurs, elle est très nutritive.
- 4g de cire émulsifiante : pour solidifier la texture

Autres ingrédients :
- 4 gouttes d'huile essentielle d'hélichryse italienne : anti-coagulant, fait circuler les vaisseaux sanguins, traite efficacement la couperose.
Note -précaution -faites attention : c'est une huile essentielle abortive. Ne l'utilisez pas si vous êtes enceinte, ni pour les enfants de moins de 6 ans. Pour cette crème, la quantité est faible, sur une zone limitée (le visage).
Pour une utilisation sans risque, respectez bien le dosage : 4 gouttes
- 4 goutte d'extrait de pépin de pamplemousse : conservateur

Coût des ingrédients : 2€

Ustensiles : une petite cuillère, 2 bols, 2 casseroles pour bain marie, une balance électronique un pot de 50ml.

La recette pas à pas (niveau : facile – moyen – confirmé) :
STOP  ! Au propre, avant de démarrer : au préalable, lavez-vous bien les mains pour éviter toute contamination. Désinfectez vos ustensiles, balance, bols, pot, à l'alcool. Préparez vos ingrédients et votre plan de travail pour tout avoir à disposition. Installez deux feuilles de sopalin sur le plan de travail pour poser vos ustensiles, pots et autres ustensiles après usage.
Allez... on commence !
- Pesez chacun des ingrédients.
- Mettez de l'eau à chauffer dans les deux casseroles pour préparer les bains marie.
- Versez dans un bol la phase aqueuse (eau, aloé véra, glycérine). Gardez le bol de côté.
- Pesez la cire et mettez-là dans un bol au bain marie. Lorsqu'elle est presque fondue, ajoutez l'huile d'avocat. L'huile va se figer un peu dans la cire.
Au même moment, placez le second bol (avec la phase aqueuse) dans le second bain marie. Le but est que l'huile et l'eau soient à le même température, d'où la simultanéité.
- Lorsque la phase huileuse est bien dissoute (c'est liquide, sans résidu), retirez les deux bols des bains marie.
- Versez petit à petit la phase aqueuse (eau, glycérine, aloé vera) dans la phase huileuse (cire+huile) en mélangeant énergiquement, comme une mayonnaise.
- Le mélange va donner une texture crème.
- Ajoutez l'huile essentielle et l'extrait de pépins de pamplemousse, toujours en mélangeant.
- Il ne reste plus qu'à verser dans le petit pot.

L'odeur est particulière : il faut apprécier l'hélichryse.
J'aime beaucoup la texture, fluide, douce, non grasse. Les propriétés de ce fluide sont vraiment intéressantes pour les peaux couperosées.

vendredi 27 mai 2011

Formation en création de cosmétiques naturels

Bonjour à tous !
Je compte suivre une formation complémentaire en cosméto le 28, 29, 30 mai, à Paris.  C'est une formation plutôt professionnalisante (mais aussi pour découvrir et obtenir un bon niveau).
 Voici le lien :
http://www.ipal-formation.com/formation-formations-courtes-aromaphytocosmetiqueolfacto-atelier-creation-cosmetique-et--parfum-naturel-3-j,2,10.html

Je vous donnerai mon avis sur la formation ;)

Le 26 mai : 
Je n'ai pas un avis très positif à donner : la formation a été annulée faute de candidats. Soit. 
J'ai l'impression que cet organisme a choisit la quantité plutôt que la qualité : trop de formations, pas assez de candidats ?? 
J'ai quand même eu le droit à une annulation par mail, sans contact téléphonique, malgré quelques relances...

dimanche 22 mai 2011

Crème après soleil nutritive



Voici arriver les beaux jours, ensoleillés... chouette et aïe, aïe, aïe... pas vu arriver les coups de soleil !! SOS, voilà une préparation bien agréable, rafraichissante à utiliser pour traiter au mieux les peaux abimées par le soleil.
Elle est aussi adaptée pour les enfants et les bébés.


Ingrédients pour un pot de crème de 50 ml
  • 2 cuillères à soupe de beurre de karité (ou 15 ml) : régénérant, nourrissant
  • 1 cuillère à soupe d'eau florale de lavande vraie (ou 8 ml) : apaisant, soin traitant pluridisciplinaire pour la peau
  • 1 cuillère à soupe d'aloé vera (ou 8ml) : traite les brûlures, rafraichissant
  • 1 cuillère à soupe de macérât de vanille (ou 8 ml) : huile de tournesol avec vanille, macérée 3 semaines au soleil - pour la bonne odeur
  • 3 gouttes de vitamine E – le conservateur

Coût des ingrédients sans le pot : 1€75

   
Ajout du macérât
huileux de vanille

La recette pas à pas :

En trituration karité : malaxer à froid le beurre de karité avec un grande cuillère (dans un bol ; ou pour les plus équipés, au pilon dans un mortier).


   
L'eau florale est malaxée
et j'ajoute l'aloé véra


Lorsque le beurre devient bien souple, vous continuez de malaxer en ajoutant doucement l'huile vanille, puis l'hydrolat de lavande, puis l'aloé vera. Vous obtenez une pâte souple, un peu mousseuse. Pour finir, ajouter la vitamine E.


 
Au mieux le beurre est travaillé au début, au plus la texture est homogène (sans grumeaux). 
   
Cette crème est un vrai plaisir à utiliser.
C'est frais sur la peau rougie par le soleil. Elle hydrate, nourrit en profondeur la peau altérée par les UV.
Certains me disent qu'elle sent un peu le carambar. C'est vrai qu'elle est comestible... mais bon, c'est pas le but quand même !  


mercredi 18 mai 2011

Shampoing volume pour cheveux dévitalisés


C'est le moment de «pulser » les cheveux, avant l'arrivée de l'été, dernière ligne droite avant les vacances !! Pour ma part, j'ai les cheveux très fins et je les préfère avec du volume.
Ça faisant un certains temps que je louchais sur cette jolie recette, sans prendre le temps de la mitonner. C'est fait et je suis contente du résultat (merci Caly !).

Ingrédients pour un flacon de 200 ml :
  • 150 ml de base lavante ou shampoing neutre : pour laver
  • 7,5 ml d'huile de ricin : en prévention de la chute des cheveux, soin cheveux dévitalisés, secs
  • 15 ml de bière : pour le volume et stimule la pousse
  • 20 ml d'aloé véra (liquide) : hydrate le cheveu, stimule les cheveux ternes, redonne une belle santé
  • ½ cuillère à café de poudre de soie : texture, donne un effet soyeux
  • 3 g de gomme guar : donne une texture plus épaisse (gélifiant)
  • 15 gouttes d'huile essentielle d'ylang ylang : tonifie le cuir chevelu
  • 15 gouttes d'huile essentielle de bois de rose : régénérant, stimule le cuir chevelu
  • 15 gouttes de vitamine E : conservateur, anti-oxydant

Coût des ingrédients : 4,50€

Ustensiles :
un bol pour mélanger, un mixeur (ou batteur électrique), un flacon de 200 ml, un entonnoir, une spatule, une petite cuillère à café.

La recette (niveau facile) :
Au préalable, quelques règles d'hygiène pour préserver plus longtemps le shampoing : mains propres, ustensiles et flacon stérilisés à l'alcool.
Mettez les ingrédients dans un bol un à un, sauf les huiles essentielles et la vitamine E.
Laissez poser 5 mn dans le bol, sans mélanger. Rendons l'utile à l'agréable : utilisons cette pause pour ranger les ingrédients déja utilisés, par exemple. Pause terminée... J'ai utilisé le mixeur de ma cuisine pour mélanger les ingrédients, ce qui m'a donné une jolie texture assez épaisse, d'un aspect blanc crémeux.
Ajoutez ensuite les HE et la vitamine E, toujours en fouettant au mixeur. Versez dans le flacon stérile. Ici, j'ai récupéré un flacon de sirop d'agave.

Le résultat final est sympa : une texture épaisse et crémeuse. J'aime bien l'odeur, assez tonique : un bon réveil matin ; )
Je vous donnerai des nouvelles de mes cheveux après essais !

lundi 16 mai 2011

Qu'est ce que la cosmétique naturelle ?


La vraie cosmétique naturelle est celle qui a des valeurs encrée, qui ne surfe pas sur la vague verte actuelle (ouh, le vilain greenwashing !).
Voici comment je suis tombée dans les cosmétiques naturels : je me suis demandais : comment changer ma propre consommation face au enjeux environnementaux actuels ? Comment apporter une réponse simple, pas chère pour un mieux être pour moi, ma famille ?
Un des levier a été pour moi la cosmétique : on se tartine la peau au moins deux fois par jour en utilisant gel douche, crème de jour, maquillage, démaquillant, shampoing, etc... Ce n'est pas anodin. La peau est quand même la barrière, le filtre, entre l'extérieur et l'intérieur (nos organes).

Voici donc quelques repères pour mieux comprendre en quoi c'est si intéressant la cosmétique naturelle :
Tout d'abord, sa composition :
La cosmétique naturelle contient au moins 20% de produit actif.
A l'inverse, lorsqu'on nous vend une crème à base de beurre de karité (le produit actif, celui qui coûte cher !) en cosmétique classique, elle peut receler en fait de 0,5 à 5% maximum de karité... Attention donc aux étiquettes ! Un indice : si vous arrivez à les décrypter, voyez la place du beurre de karité dans la liste des produits. Au plus il est haut dans la liste, au plus il y en a !

L'origine des ingrédients :
un cosmétique naturel ne fait pas appel à d'ingrédients issus de la pétrochimie (pétrole, paraffine...). A la place, en cosmétique naturelle, ce sont les ingrédients d'origine naturelle qui sont utilisés : eaux florales, huiles végétales, et souvent labellisés biologique.
Petit rappel : biologique désigne «respect du vivant, pas nocif pour l'environnement », c'est à dire que le processus de production n'altère pas l'environnement où il se trouve, que les ingrédients utilisés pour la production se dégradent par eux même sans laisser des résidus dans la nature.

La cosmétique naturelle n'utilise pas de parfums, colorants, conservateurs synthétiques notamment parce qu'ils sont source d'allergies, et agressifs pour la peau.
A la place, nous utilisons :
  • pour le conservateur : de la vitamine E, de l'extrait de pépins de pamplemousse, voir des huiles essentielles (tous issus de Mère Nature).
  • pour le parfum : des huiles essentielles (obtenues par distillation de plantes)
  • pour les colorants : des matières végétales comme la betterave ; ou minérales comme l'argile verte, rouge...
Ces ingrédients trouvés dans la nature ont fait leur preuve quand à leur respect de notre peau. Ils sont souvent utilisés de manière ancestrales. Ce sont des recettes retrouvées dans les campagnes (qui devaient se débrouiller avec les moyens du bord) ou chez nos aïeux.

La particularité de la cosmétique maison est je sais exactement de quoi est composée ma crème, étant donné que « c'est mouhhhââ qui l'ai fait ! ».

Et l'éthique : pour terminer, la cosmétique naturelle, s'engage à une certaine éthique dans le respect de environnement : écologique (souvent flacons recyclés ou recyclables), pas de test sur les animaux. C'est aussi un domaine réceptif à des valeurs autour de l'humain tel le commerce équitable.
Alors... tu t'lances ?

vendredi 6 mai 2011

tah dah... alors ce macérat de lilas ?!

2 semaines plus tard, aprés passage au filtre à café...
Bon... le résultat n'est pas à la hauteur de mes espérances : l'huile est restée de la même couleur (jaune, comme de l'huile !). Pour l'odeur, euh... c'est très subtile ! (je suis du genre optimiste à tout prix !). Ce n'est donc pas une réussite : ( 
Par contre j'ai des tensions dans les poignets (trop d'ordinateur ?!) et ça semble me soulager : )
J'ai aussi réalisé le macérât lilas dans du vinaigre blanc, pour mes produits ménagers, la couleur et l'odeur y sont ! C'est déja ça.
NB : si certains ont la recette magique pour un macérât de lilas qui donne la couleur et/ou l'odeur, vous pouvez le partager ! Je suis preneuse !

Démarrer proprement : les conditions d'hygiène en cosmétique maison


Les produits faits maison ont pour particularité d'utiliser des ingrédients simples, naturels. Ils sont fabriqués dans un environnement non stérile, et sont, de ce fait, plus fagiles.
Par exemple, un produit comprenant une phase huileuse, le risque est que l'huile rancisse. Avec une phase aqueuse (eau), c'est l'arrivée potentielle de germes. La durée de vie des produits dépend beaucoup du respect de ces règles d'hygiène.
Pour y faire face, plusieurs solutions : 
  • Bien se laver les mains avant de démarrer, par exemple avec une solution hydro alcoolique. Pour les puristes, il est possible (mais pas super pratique, d'utiliser des gants).
  • Stérilisez les ustensiles, flacons, instruments de mesure... Cela peut se faire à l'alcool et laisser sécher à l'air libre ; ou à l'eau bouillante (pour pots en verre, 10mn en cocotte et essuyer avec un linge propre).
  • Avoir un plan de travail propre, en utilisant par exemple deux sopalins pour poser les ustensiles pendant et après patouillage.
  • Utiliser des conservateurs naturels : la vitamine E (évite que l'huile ne rancisse), l'extrait de pépin de pamplemousse (évite les germe dans l'eau : il est microbicide, fongicide ou tue les champignons), des huiles essentielles comme la lavande vraie.
  • Lors de l'utilisation des crèmes, évitez de vous servir avec les doigts. Il est possible, par exemple de se servir d'une petite cuillère ou mieux une petite spatule.
  • Bien reboucher vos pots après usage.
Si vous sentez une odeur qui change, ou un aspect différent, mieux vaut ne plus utiliser le produit. La durée de vie des produits varient de quelques semaines à quelques mois, selon les ingrédients utilisés.


Petit conseil en plus : nettoyez le gros des bols avec un sopalin pour éviter de boucher les éviers ; )

PS : un autre conseil à transmettre aux ami(e)s ?!
Laissez donc un commentaire !

lundi 2 mai 2011

Baume réparateur mains sèches


Le baume est vert, couleur de l'huile d'avocat

 J'ai eu une demande de ma sœur "SOS réparation peau des mains très sèches".  Ses mains  étaient quotidiennement abimées avec des zones cutanées très, très sèches, genre peau avec des crevasses. J'ai donc jeté un œil dans mes différents grimoires et voici ce qui en est ressortit. 

Ingrédients pour un pot de 30 ml :
  • 15 ml huile d'avocat : très grasse, elle permet de garder l'eau dans l'épiderme. Une merveille pour les peaux sèches.
  • 10 g beurre de karité : effet réparateur, cicatrisant, et pour le fondant de la texture.
  • 3g cire d'abeille : épaississant, protecteur.
  • 15 gouttes d'HE bois de rose : régénère la peau, tonique.
  • 15 gouttes d'HE palmarosa : antiseptique, antifongique (contre les champignons), lutte contre l'eczéma, la peau sèche, soigne les plaies.
Coût des ingrédients : 1€60

Recette (niveau facile)
Faites fondre au bain marie la cire d'abeille. Lorsqu'elle est presque fondue, ajoutez le beurre de karité. Une fois le mélange liquéfié, retirez du feu. Ajoutez l'huile d'avocat en mélangeant. L'huile d'avocat est assez fragile, évitez donc de la chauffer, autant que possible.
Il ne reste plus qu'à ajouter les deux huiles essentielles, toujours en remuant. Si vous souhaitez un baume plutôt solide, vous pouvez verser la préparation dans votre pot stérilisé (à l'alcool).
Si vous préférez une texture fondante, vous pouvez continuer à mélanger, jusqu'à ce que la texture se fige.
C'est un baume à utiliser au moins deux fois par jour, jusqu'à ce que les crevasses disparaissent.
Je donnerai des nouvelles : est-ce que ma sœur a à nouveau des mains douces et soyeuses ??! A suivre...

Nombre de visites

Animation "ménage au naturel" - France 3, janvier 2014

Contacter Sophieaunaturel

Nom

E-mail *

Message *