vendredi 28 octobre 2011

Atelier "je prends soin de moi", le 4 novembre

Atelier « Je prends soin de moi »
Ilot Nature, 129 rue de Paris à Lille
Vendredi 4 novembre de 14h30 à 16h

Atelier initiation - je vous propose de fabriquer vous-même deux produits cosmétiques :
  • un baume nourrissant pour le corps au beurre de karité,
  • une lotion hydratante visage.
Tarif : 29€ l'atelier.
Inscription nécessaire au 03 28 04 75 12.

Vous découvrirez les bases pour démarrer en cosmétique naturelle : hygiène, quels ingrédients, l'intérêt du faire soi-même.
Les ingrédients et contenants sont fournis. C'est un atelier qui se veut simple et convivial !

jeudi 27 octobre 2011

Mon premier savon... ta dahhh

Voici donc le résultat de mon premier savon, initiateur, je l'espère d'une belle saga à venir...

Le pain de savon,
sortit de son moule...
 
 J'ai sorti le pain de savon de son moule de carton, après 24h en théorie... ici, c'est plutôt 48h...  Facile.
J'ai utilisé les gants, comme nous l'a préconnisé Cristine.
La texture est solide. A la découpe, ça ressemble plutôt à un foie gras, qui sort du frigo : dur mais le couteau s'enfonce dans le bloc à la découpe.
Je n'ai pas réussit une découpe nickelle : quelques morceaux sont tombés tout seul. Hé oui, je n'ai pas encore la matériel de pro ; )
Maintenant, j'attend 3 semaines minimum. Les savons doivent sécher, avant utilisation. Pour l'instant, mes œuvres attendent dans un endroit bien sec. Ils embaument la pièce ! J'ai hâte de tester...


Les savons découpés



dimanche 23 octobre 2011

Atelier savon chez Cristine



Saponification au mixeur
Voici pour les fans du blog de Cristine, pour les petites curieuses, ou pour les débutants en savon un petit retour circonstancié de ma découverte de la fabrication des savons.
Bien arrivée Cristine, bien accueillie par deux petites chèvres à l'entrée !
Notre hôte a aménagé une belle pièce, juste pour cosméter ! Quelle chance ! Nous sommes accueillies dans un bel espace lumineux, grande table en bois, meubles dédiés au stockage d'ingrédients et contenants, de quoi patouiller en beauté !
Le groupe était composé d'une dizaine de femmes, la plupart « cosméteuse » ou « savonneuse ».
Pesée de la soude
Pour le déroulé de l'atelier, nous démarrons par petit topo de Cristine sur la sécurité, le mode opératoire, les ustensiles... L'une des plus expérimentée d'entre nous, Sylvie ( ou Lamity pour les blogueuses), prend la première place. Recette plus compliquée, oblige !

Moi, débutante en savon, j'ai choisi le recette Savon de Castille : mélange à froid de soude pour lessive et d'huile d'olive. Pendant que Caroline mitonne sa recette, chacune a choisi ses ingrédients complémentaires, ses fragrances. Mention spéciale à Proxisanté qui propose de fragrances de rêve !! J'ai préféré « feuille de tomate » dont l'odeur est vraiment celle attendue ! En autre ingrédients, j'ai ajouté miel, poudre de haricots blancs (adoucissant).

Ajout dans la saponification

Savon versé dans le moule








Vêtues de nos tenues de cosmonautes (blouse, gants, charlotte...) nous voilà prête à opérer. Une fois la pesée des ingrédients faite, je me lance dans le fameux mélange, au mixeur. Mon mélange prend une forme de mayonnaise. J'ai atteint la saponification, et la trace (ouha, le jargon !). J'ajoute ensuite le miel, la poudre de haricots blancs, la fragrance « feuille de tomates ». L'odeur est magnifique !! Je verse dans le moule, ici, la simplicité : dans des boites de récup de jus, briques de lait. Ça me va très bien ! Moi qui récupère tout ce qui peut servir en cosméto.

Le bloc de savon doit sécher 24h, ensuite être découpé. Cristine nous a montré sur un savon frais comment le décorer avec un tampon, à coup de marteau.
Je vais démouler le mien... et le faire sécher 3 semaines avant utilisation. L'atelier a continué sur des bonnes infos, conseils : faire sa lessive avec la saponification ; le calcul des ingrédients soude / huiles, les ajouts dans le savon (plantes, laits, poudres, huiles végétales...).  
Mon oeuvre !!
Je suis repartie de chez Cristine pleine d'entrain sur les possibilités qu'offre le savon, ravie des échanges, de compléter mes compétences, heureuse d'avoir rencontré cette Grande Dame de la cosmétique naturelle, pleine de bon sens, simplicité, gentillesse.
Marquage du savon par Cristine

vendredi 21 octobre 2011

Le pH dans les cosmétiques maison



La vérification du pH est importante lorsque vous faites vos cosmétiques maison : un pH proche de celui de votre peau permet d'assurer une bonne tolérance du soin sur la peau.
Par exemple, un nourrisson a un pH neutre à la naissance (pH 7) qui change en grandissant. Mieux vaut donc leur préparer des soins avec un pH proche du leur.
Une peau normale a un pH autour de 6,5.
Le pH de la peau sèche est en dessous de 6,5 (acide), quand à la peau grasse, sont pH est supérieur à 6,5 (alcaline ou basique).

Respectez donc les pH en fonction des préparations cosmétiques :
  • Pour un shampooing : 4,5 à 7
  • Pour un gel douche : 5 à 7.5
  • Pour un soin une crème visage : 5,5 à 7
  • Soins cheveux nécessitant une pause : 4,5 à 5
Il existe des régulateurs de pH à ajouter dans nos préparations :
  • Acide lactique : pour diminuer le PH des shampoing, gel douches. C'est un acidifiant. Il a une bonne affinité avec les cheveux et la peau.
  • Acide citrique : effet effervescent, régule le pH des agents moussants (shampoing, gel douche...), diminue le pH des préparations basiques par son acidité
  • Bicarbonate de soude : pH à alcalin, retire l'acidité (pH8 à 8,6)
  • Eau de chaux : pH basique / alcalin tellement fort qu'il ne doit pas être appliqué pur sur la peau.
Pour vérifier le pH, vous pouvez acheter des bandelettes de vérification de pH en pharmacie ou sur le net.
Il suffit de comparer la bandelette testée à l'étalonnage fournit dans le paquet.
A vos tests, partez !

mardi 18 octobre 2011

Le vinaigre, ou tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur ce produit magique...

Le vinaigre blanc, pour le ménage
 Je suis tombée sur un article bien sympa à propos du vinaigre, du dernier Ecolomag. C'est un article de Martina Krcmar, « Vous avez dit vinaigre ? ». Je vous en fait un petit résumé, tout en y apportant mes réflexions :

Le vinaigre vient du mot "Vin Aigre". Il est obtenu lorsqu'un vin s'oxyde, ou pour expliquer plus simplement, lorsque le vin reste à l'air libre.
Né du fruit du hasard (qui a laissé le vin à l'air libre ??!!), l'illustre chercheur Pasteur va le rendre commercialisable en apportant un vinaigre d'une qualité constante et une accélération du processus d'oxydation du vin.
Tout le monde suit ? J'en vois deux qui s'endorment au fond de la salle : )

Le vinaigre s'utilise en cuisine (ça c'est pas une découverte...). Il aromatise les plats pour les saveurs aigre-doux, les assaisonnements, etc... Il sert à écailler les poissons (imbibez le poisson avec les écailles, laissez agir quelques instants et les écailles partiront ; j'ai pas testé, je fais confiance à l'auteur).
Le vinaigre est un conservateur de légumes, fruits.
Il sert aussi à débarrasser les fruits et légumes de résidus, insectes des légumes (ajoutez dans l'eau de rinçage).

Il sert également, là c'est moins connu :
En hygiène de vie, santé : soulager des maux du quotidien. Par exemple, il permet d'éviter la turista. Il suffit de boire de l'eau vinaigrée (vinaigre de cidre bio) avant le repas si les plats sont douteux lors du voyage.
Pour les jambes lourdes, imbibez de vinaigre de cidre vos jambes et laissez agir 30mn. Au repos... Puis rincez.

En soin de beauté (vinaigre de cidre de préférence) :
  • Il permet d'adoucir, de purifier la peau. Le PH du vinaigre de cidre est proche de celui d'une peau saine (6,5 à 7).
  • Pour les cheveux : pour les épaissir, anti-chute, retarder les cheveux blancs. C'est aussi un bon ingrédients pour ôter le calcaire qui fragilise nos cheveux.
  • Tâches de vieillesse : frottez un oignon imbibé de vinaigre (blanchissant). Je ne garantie pas l'odeur suave (hum).
Pour les produits ménagers : c'est un multi-tâche. : nettoyant, désinfectant, désodorisant, adoucissant, élimine le calcaire grâce à son acidité, fait briller, éloigne les insectes (mouches, fourmis, puces...). Il s'utilise pur ou dilué dans l'eau.
Pour le linge : adoucissant, assainissant, désinfectant. Mettre un verre dans le bac de rinçage de la machine.
C'est un détartrant hors pair : je l'utilise pur dans mes cafetières, et autres bouilloires. Mise en marche. C'est radical !
On utilise souvent le vinaigre blanc pour les produits ménagers, le moins cher (moins de 1€ le litre), issus d'alcool de betterave.

Bon...Vous savez quel ingrédient vous pouvez ajouter sur votre liste de course ??

vendredi 14 octobre 2011

Le baume du tigre


Qui ne connait pas LE fameux baume du tigre ?!
Cours de rattrapage pour ceux qui ne sont pas au fait : c'est une pommade en petit pot, vendu autour de 4€20 les 10g... soit 5 fois plus cher que le fait maison... et au moins, je sais ce qu'il y a dedans !
Il a pour propriété d'être un anti-douleur (musculaire, articulaire). Il traite les maux de tête, petites douleurs, entorses. Il est aussi utilie pour les maux de gorges l'hiver. C'est un anti-coup de pompe. Il favorise la circulation.

PRECAUTION : ce mélange contient des huiles essentielles contre-indiquées pour les enfants de moins de 6 ans, pour les femmes enceintes, les mamans allaitantes. N'utilisez donc pas ce baume si vous êtes concernés...

La recette que vous avez ici est un mixe de plusieurs recettes. Je l'ai réalisée selon la facilité à dégoter localement les ingrédients... Hé oui, pas toujours facile d'être une apprentie sorcière ! J'ai eu le droit à des regards obliques (ou bien « yeux Tex Avery » : vous savez, le loup dont les yeux sortent de la tête), quand je demande au pharmacien des cristaux de menthe ou du camphre ! Cela dit, j'attends toujours mes cristaux de menthe, en commande auprès de deux pharmacies, inconnus dans une autre (qui a pour spécialité l'herboristerie...). Bref...

Les ingrédients pour 45 ml :
  • 20ml d'huile de macadamia : favorise la micro-circulation
  • 20g de beurre de karité : texture, adoucissante
  • 4g de cire d'abeille : pour durcir le mélange.
  • 4,4g de camphre : ici j'ai trouvé en pharmacie une version solide (genre cubes de sucre), que j'ai mixé en poudre pour faciliter la dissolution. Le camphre a des propriétés antiseptiques, tonique pour le coeur. Cet ingrédient existe en huile essentielle, c'est un anti-infectieux.
     Les huiles essentielles (dilution à 2% sur produit total) :7 gouttes de cajeput : antiseptique, libère les voies respiratoires
  • 7 gouttes de cannelle écorce : stimulant, circulation, anti-viral
  • 7 gouttes de giroflier : stimulant, circulation
  • 7 gouttes de niaouli : permet de respirer plus librement, circulation, purifiante.
  • 7 gouttes de menthe poivrée (pour remplacer les cristaux de menthe) : rafraichissant (effet glaçon en grande quantité), circulation, anesthésie la douleur.
  • 6 gouttes de vitamine E : conservateur, pour éviter le rancissement des huiles.

Coût de la recette (avec flacon) : 4,55€ pour 45ml

Ustensiles : un pot (50ml), une casserole pour le bain marie, une cuillère, une spatule, un bol.

La recette pas à pas :
Désinfectez les ustensiles, le flacon à l'alcool.
Pesez les ingrédients.
Faites fondre au bain marie la cire.
Lorsqu'elle est fondue, ajouter l'huile de macadamia. Les cristaux sont à ajouter, ils fondent assez vite dans le liquide. Dès que tout est totalement fondu (liquide transparent, sans résidus), retirez le bol du bain marie.
Attendez que le mélange refroidisse pour ajouter les différentes huiles essentielles : au dessus de 30° les propriétés des huiles essentielles s'abiment . Mélangez le tout, ajouter pour finir la vitamine E.

Texture du baume : beurre "dur",
fondant à l'usage.
J'ai trouvé le baume efficace sur mes petits maux de dos. Par contre, j'ai regretté de ne pas avoir l'effet chaud/froid.
J'en ferai une version avec les cristaux de menthe, dès livraison. Si vous en avez, ajoutez 4 grammes au mélange ci-dessus. C'est à mon avis l'ingrédient qui finit le baume : l'anti-douleur, qui donne un effet température au baume.

dimanche 9 octobre 2011

Baume réparateur calendula-karité


Un petit baume tout simple, mais vraiment efficace contre les peaux abîmées, lèvres gercées... un indispensable du sac à main quand le froid pointe le bout de son nez !

Ingrédients pour 30 ml :
- 8g de Macérât de fleurs de soucis = huile de calendula (à acheter ou à faire soi-même)
- 2,5g de cire d'abeille
- 7g Beurre de karité
- 3 gouttes de vitamine E : le conservateur pour éviter que les huiles ne rancissent
- 20 gouttes (ou 1 ml) de fragrance vanille (facultatif)

Coût de la recette (avec flacon) : 1,5€

Ustensiles : un mini pot de confiture (30ml), une casserole pour le bain marie, une cuillère, une spatule, un bol.

La recette pas à pas :
- Désinfectez les ustensiles, le flacon à l'alcool.
- Pesez la cire, et la mettre au bain marie. J'ai la chance d'avoir eu une cire en direct de l'apiculteur, brute. Elle a une odeur de miel... magnifique !!
- Pesez l'huile, le beurre de karité. De même, le karité que j'ai est non raffiné. Il a une vraie odeur d'Afrique ! J'adore ! Et le mélange cire odorante et karité... même pas besoin de parfum vanille !
Une fois la cire pratiquement fondue, ajoutez le beurre de karité, puis l'huile.
Lorsqu'elle vous obtenez un liquide transparent, c'est que tout est fondu. Retirez donc le bol du bain marie, mélangez rapidement en ajoutant le parfum vanille, selon vos goûts.
Si vous voulez un baume solide, versez tout de suite dans le petit pot. Le liquide va se durcir en refroidissant.
Si vous le préférez texture pommade, mélangez jusqu'à ce que la texture se solidifie légèrement. Il ne reste plus qu'à verser dans le pot avec une spatule.

Ce baume peut être utilisé par toute la famille, du bébé au plus âgé !!

jeudi 6 octobre 2011

Laveriez-vous le visage de votre bébé avec du diesel ?

J'ai envie de partager ce texte de JM Dupuis, rédacteur en chef de Santé et nutrition. Il est assez éloquent quant aux choix des industriels de la cosmétique. Je pense que pour la santé des petits, il n'y a pas à transiger !
Voici : 

En lavant notre bébé avec des lingettes de marque achetées au supermarché, je me suis demandé ce qu’ils mettaient dedans pour qu’elles soient si efficaces : elles éliminent toutes les matières et toutes les odeurs en une fraction de seconde.
« Produit magique, produit m**dique », dit le dicton.
Première chose : la liste des ingrédients est impressionnante : pas moins de vingt-deux produits chimiques différents. Mais surtout, cette liste est rédigée dans une langue non-identifiée, à cheval entre l’anglais, le français et le latin, dans le but évident de décourager les curieux :
« Aqua, paraffinum liquidum, parfum, butylen glycol »… si je ne m’abuse, les deux premiers noms sont latins, le troisième français, le quatrième anglais. La suite est à l’avenant. Il n’en fallait pas plus pour piquer ma curiosité et lancer une recherche Google sur ces produits.
Le pire étant toujours sûr, il s’avère que treize produits contenus dans ces lingettes sont des sous-produits de pétrole. Autrement dit, ce produit que nous appliquons tous les jours plusieurs fois sur les joues, la bouche et les yeux de notre bébé est très proche de celui que nous mettons dans le réservoir de notre camion (et qui sent pendant des heures quand on s’en met sur les doigts).
La paraffine liquide (paraffinum liquidum) qui est le principal ingrédient dans ces lingettes, est ce produit miracle qui rend la peau instantanément lisse, souple et brillante. Et pour cause, elle recouvre la peau comme une fine couche de plastique, bouchant les pores, et bloquant l’évacuation des toxines. La conséquence est que les cellules de la peau sont littéralement étouffées, ce qui freine la division cellulaires, perturbe les fonctions hormonales et pourrait être une cause de cancer. Cela explique pourquoi l’utilisation de produits de soin pour la peau (qui contiennent pour la plupart de la paraffine) entraîne une forme de dépendance, puisque la peau souffre et se déssèche, ce qui rend à moyen terme indispensable d’en utiliser toujours plus pour que la peau conserve un aspect normal. 
L’autre produit phare des lingettes est le propylène glycol. C’est un produit anti-moisissure qui intervient dans la fabrication du polyester et que l’on retrouve dans les liquides de refroidissement. S’il n’est pas aussi toxique que son proche cousin l’ethylène glycol, le propylène glycol est tout de même connu pour causer des dermatites, des malformations des reins et du foie et inhibe la croissance des cellules de la peau.
  Les lingettes que nous avions achetées sont certifiées « Sans alcool », « alcohol free », etc., sur le paquet, ce qui fait sourire quand on sait que le propylène glycol fait partie de la grande famille des alcools.
On remarque également la présence d’acrylate crosspolymer, d’hexanediol, de glycéryl caprylate, etc., autres produits issus de la pétrochimie. Dame Nature n’avait pas forcément prévu que l’être humain les appliquerait un jour en masse sur la peau de ses bébés.
 Effrayé, je décidai de jeter à la poubelle ce paquet et de me tourner vers une autre marque de lingettes.
En effet, la publicité de ces autres lingettes affirme qu’elles sont « à l’eau pure et à l’aloe vera doux », un produit en effet recommandé pour la peau.  Elles « nettoient la peau de bébé avec autant de douceur que de l’eau pure, respecte le pH physiologique de le peau, et ne contient pas d’huile d’origine synthétique », c’est-à-dire de pétrole. C’est ce qui est indiqué sur l’emballage. Et de fait, la liste des ingrédients est beaucoup plus courte, avec neuf produits seulement (contre vingt-deux chez les autres).
Le problème est qu’on retrouve dans ces lingettes du butylène glycol, et surtout du méthylparabène. Or, des études indiquent que le méthylparabène, appliqué sur la peau, accélère le vieillissement cutané et augmente les dommages subis par l’ADN si la peau est exposée au soleil.
Mais le méthylparabène est surtout fortement soupçonné d’être un « disrupteur endocrinien » : ses effets s’apparentent à ceux des oestrogènes. Il perturbe l’équilibre hormonal et peut provoquer des problèmes de fertilité ainsi que des risques de cancer chez les hommes comme chez les femmes.
Fort heureusement pour vous (et pour notre bébé), on peut vivre bien, et même mieux, sans lingettes chimiques.
Les marques bios proposent des lingettes aux huiles essentielles qui ne contiennent aucun produit nocif pour la peau ou la santé.
Mais la meilleure façon d’avoir un bébé avec une belle peau est de le nettoyer à l’eau et avec un savon doux naturel, et de bien le nourrir :
 Les anti-oxydants sont la meilleure protection que vous puissiez lui offrir contre les problèmes de peau et un très large éventail de problèmes de santé. Ils neutralisent l’action des radicaux libres, ces molécules agressives qui détruisent la paroi cellulaire, provoquent des mutations de l’ADN et accélèrent la mort des cellules.
Les caroténoïdes et la vitamine A sont particulièrement recommandés pour donner un belle peau à votre bébé. Il aura en plus de bons yeux et cela diminuera plus tard son risque de cancer des poumons et du sein.
Un bon apport acide alpha lipoïque (AAL), une forme d’oméga 3, améliorera l’hydratation de sa peau.
Si vous souhaitez absolument lui appliquer des produits sur la peau, choisissez des crèmes à base d’huile végétale (huile de palme, de noix de coco et de jojoba sont toutes excellentes pour la peau). Elles sont riches en phyto-nutrients, antioxydants et acides aminés, les « briques » de base dont la peau a besoin pour se régénérer, guérir, et croître.
Les extraits d’aloe vera apaisent la peau et la protègent contre les brulûres du soleil (attention cependant de ne jamais exposer plus de 20 mn une peau qui n’en a pas l’habitude au soleil). Et le beurre de mangue est efficace comme crème solaire sans empoisonner la peau.
À votre santé !  Jean-Marc Dupuis Rédacteur en chef
Santé & Nutrition

Si vous voulez gagner en vigilance sur les ingrédients des cosmétiques, vous pouvez facilement décrypter les étiquettes grâce au site de Rita Stiens : la vérité sur les cosmétiques. ça vaut le détour !  
NB : Merci Nathalie B. de m'avoir transmis ce texte ; )

Nombre de visites

Animation "ménage au naturel" - France 3, janvier 2014

Contacter Sophieaunaturel

Nom

E-mail *

Message *