jeudi 28 juin 2012

Parfum détente pour le sommeil


J'ai un loulou récalcitrant : il ne veut pas dormir ! Dur, dur !
Après maintes techniques diverses et variée, j'ai opté pour deux stratégies : massages et atmosphère douce dans sa chambre.
Pour l'atmosphère douce, j'ai réalisé un petit parfum d'ambiance à base d'huiles essentielles.
Les ingrédients pour 100 ml en flacon spray :
  • 95 ml d'alcool : choisissez un non camphré, à la rigueur modifié (couleur transparant), il est peu odorant. La vodka fait aussi l'affaire !
  • 10 gouttes d'huile essentielle de lavande : détente
  • 20 gouttes d'huile essentielle de saro : équilibre nerveux
  • 20 gouttes d'huile essentielle d'orange douce : calmante, sédative
  • 20 goutte d'huile essentielle de mandarine : sédative, calmante
Coût des ingrédients (sans flaconnage) : 3€50
Ustensiles : un flacon spray de 100 ml, un entonnoir
La recette pas à pas (facile)
  • Versez l'alcool dans le flacon spray puis chacun des ingrédients à l'aide de l'entonnoir.
  • Secouez et laissez poser quelques jours pour bien infuser. Secouez de temps en temps pour bien infuser les HE qui surnagent. Au pire, secouez avant usage !
J'utilise ce parfum en pulvérisation un quart d'heure avant le coucher. Je remarque que mon loulou est en effet un peu plus détendu avant d'aller dormir...
ça n'est pas LA solution miracle mais ça aide un peu ! Tout au moins, ça sent bon, à mon goût ! Une odeur d'enfance...

Précaution d'usage des Huiles essentielles notamment pour les enfants :
Ne vous inventez pas apprenti sorcier avec les huiles essentielles ! Elles ne sont pas anodines !
Si vous avez des craintes, voici quelques repères et précautions à suivre pour une application en voie cutanée (sur la peau).
Soyez vigilant à :
  • La personne : son âge, son poids, sa sensibilité personnelle. Évitez les huiles essentielles sur les enfants de moins de 2 ans. La peau de bébé est plus fine, plus réactive, immature. La barrière de la peau est donc moins efficace. Certaines huiles essentielles (HE) sont utilisables avant 2 ans, mais mieux vaut être formé, avertis sur le sujet !
  • Le lieu d'application : évitez les muqueuses (œil, bouche, nez, oreille, région anale et génitale) car elle sont très fines et sensibles.
  • La surface d'application : plus la surface est importante, plus le risque sont grands (allergies, dermocausticité...).
  • La durée de l'application : au plus l'HE est utilisée dans le temps (ex : tous les jours, 3 fois par jour, pendant plusieurs semaines), plus grand est le risque. Si l'utilisation est ponctuelle, sur quelques jours par exemple, l'usage est plus adapté.
  • L'utilisation des HE en tant que tel : jamais pure sur la peau (sauf pour les initiés), surtout celle des enfants. Je vous suggère de mélanger l'huile essentielle avec une base grasse : de l'huile végétale, tout simplement.
  • La quantité des huiles essentielles : il y a une quantité d'HE à adapter selon un poids.
En cas de doute sur l'utilisation, vous pouvez faire un test dans le pli du coude. Si vous n'avez pas de réaction dans les 10mn, c'est bon !
En cas de réaction, je vous suggère de mettre de l'huile végétale en quantité sur la zone atteinte.

dimanche 17 juin 2012

Les plantes pour dépolluer nos maisons

J'ai récemment lu un bouquin  sur les plantes dépolluantes. Voici quelques unes de mes réflexions et partages sur le sujet :

Nos intérieurs sont de plus en plus pollués. On le lit partout, dans les journaux. C'est un constat assez bizarre car cette pollution est inodore, incolore. Une pollution qui semble insidieuse car non palpable. Pourtant les sources sont nombreuses :

  • produits d'entretiens avec parfums de synthèse, et autres chlores ;
  • les peintures : même à l'eau, elle n'est pas très odorante, mais contient quand même des COV dont le formaldéhyde ou des insecticides.
  • Les revêtement de sols et murs qui contiennent des insecticides, anti-moisissures, des colles ;
  • le mobilier souvent fabriqué à partir de bois agglomérés (copeaux de bois collés) qui contiennent beaucoup de formaldéhyde, notés dans les substances cancérigènes.
  • Les isolants ou matériaux de construction de nos maisons (laine de roche, laine de verre, PVC...)
  • J'en passe et des meilleurs …

Finalement, ce n'est pas UN meuble ou UN produit ménager qui est embêtant, mais le cumul de ces différentes sources de polluants.

De nombreuses études montrent que l'air intérieur de nos maisons et 10 à 100 fois plus pollués qu'à l'extérieur ! Bon... on fait quoi avec tout ça ?! Déprime ?

Non !

A-E-REZ !!

Juste 5 à 10 min par jour, ça permet de chasser une partie des ces polluants indésirables.

Bon, des fois, c'est pas toujours facile. Je pense à mes collègues dans des bureaux en sous-sols sans fenêtre, ou encore de magnifiques locaux aérés à coup de VMC...

Autres solutions :

  • faire ses produits ménagers soi-même avec des ingrédients inoffensifs pour la santé ;
  • « adopter » les plantes dépolluantes.

J'avais déjà entendu parler du fait que les plantes dépolluent l'atmosphère. Mais comment ? D'après le bouquin, « Les feuilles et les tiges absorbent et rejettent des gaz et de la vapeur d'eau. (…) Véritables usines chimiques, les plantes sont capables de transformer des molécules contenues dans l'air, indésirables pour l'homme, de s'en nourrir ou de les stocker dans leurs tissus. Des milliards de bactéries, champignons, algues digèrent les polluants en suspensions dans l'eau et l'air pour que la plante les absorbent sans danger.»

Championnes mesdames !

En plus, dans les bureaux, les plantes auraient aussi des effets bénéfiques pour le moral. Qu'est-ce qu'on attend pour verdir nos bureaux ?

Quelques plantes à choisir :

dracanéa

  • les ficus (toutes sortes) : performants contre les formaldéhydes, notamment dans des maisons neuves ou à travaux.
  • les dracanéas : sont sans danger pour les enfants, notamment dans les chambres, ils traitent de nombreux polluants
  • le lierre : facile d'entretien, il élimine de nombreux polluants (formaldéhyde, xylène, trichloréthylène...).


Spathiphyllum


le spathiphyllum : l'une des championne de la dépollution intérieur. Elle décompose une grande variétés de COV (Composés Organiques Volatiles) et en un temps record.






J'ai repéré quelques sites intéressants sur le sujet :

Site sur les plantes dépolluantes : on peut cliquer sur une pièce de la maison pour connaître les sources de pollution et choisir les bonnes plantes en conséquence.

Fiche pratique : un tableau repère source pollution / plantes

Biblio : « Les plantes dépolluantes pour la maison » Edition Ulmer – de M. Grollimund et I. Hannebicque – après l'intro sur les sources de pollution et quelques repérages intéressants, les plantes sont décrites une à une selon leur efficacité.

Après ça, je ne regarde plus mes plantes de la même façon ! 
 

mercredi 13 juin 2012

Savon liquide pour enfant



Plus de savon pour les mains... allez, zou, une recette !


Je suis partie sur une recette vue en formation avec Christine à Paris. Le but est d'en faire un produit attrayant pour les loulous, pour qu'ils pensent à se laver les mains avant de passer à table.


Les ingrédients pour 150ml:


  • 128g d'eau
  • 15g de SCS (sodium coco sulfate, à base d'huile de coco), le tensioactif qui sert à émulsionner eau/huile et à donner de la mousse
  • 4 g de douceur coco le co-tensioactif qui sert à adoucir le tensioactif ci-dessus
  • 3g de beurre de karité : effet nourrissant
  • 2g huile de calendula : effet réparateur
  • 3 g de gomme de xantane :gélifiant à froid
  • une pointe de couteau de colorant alimentaire rouge
  • 60 gouttes de cosgard :conservateur :
  • 10 gouttes de fragrance naturelle, ici, j'ai choisi pêche.


Coût des ingrédients (hors flaconnage, vive la récup !) :


Ustensiles : deux bols, une casserole de bain marie, une balance précise (0,1g), un mixeur, un fouet manuel, bandelette test Ph


Ph : 6,5


La recette pas à pas :


  • Désinfectez les ustensiles à l'alcool.
  • Pesez les différentes ingrédients et faites fondre le tensio-actif SCS (les vermicelles) au bain marie, le beurre de karité. Mélangez tout au long, jusqu'à la fonte. Évitez de chauffer trop fort (plus de 40°), sinon ça fait une pâte inutilisable. Réservez.
  • Versez l'eau dans un second bol. Réalisez le gel en versant la gomme de xantane en pluie, tout en mixant énergiquement. Lorsque le gel est fait, ajoutez la douceur coco (tensio actif). Mélangez en douceur pour éviter la mousse trop dense.
  • Dernière étape : mélangez le SCS et le gel. Ajoutez enfin les reste des ingrédients (huile calendula, colorant, conservateur, fragrances), en mélangeant doucement. Cela évite le surplus de mousse.
  • Il est important de bien vérifier le Ph du produit (de 5,5 à 7) pour avoir un produit bénéfique, notamment pour les petits. Faites un test sur la bandelette : verser une goutte du produit dessus (évitez de tremper dans le produit pour ne pas le souiller). Si le Ph n'est pas bon, acidifiez (faire baisser) en ajoutant de l'acide citrique (0,3g) ou augmentez en ajoutant de l'eau de chaux (1 ml).


Résultat : l'odeur est agréable, pas trop prononcée. Ce savon plait tellement à ma louloutte qu'elle a vidé le flacon en moins de deux :(


NB : cette recette est aussi valable en gel douche !

lundi 4 juin 2012

Faire son eau de chaux maison

Adepte de liniment pour bébé, je suis toujours perplexe devant les prix de l'eau de chaux : ils varient du simple au quadruple selon les pharmacies (j'ai vu de 6 à 24€ le litre !).

Pourtant, à réaliser, on ne peut pas dire que ça demande une technique hors paire ou des ingrédients compliqués !

J'ai découvert la recette sur le blog de Cristine, comparée aussi avec d'autres sources.

J'ai donc fait ma propre expérience, basée sur cette recette. Voici, en image ma préparation :

Ingrédients :
  • 1 litre d'eau bouillie, filtrée (avec une carafe filtrante par exemple)
  • 10 g de chaux éteinte ou hydroxyde de calcium. C'est une fine poudre blanche, issue du calcaire chauffé = chaux vive, puis hydratée = chaux éteinte. J'ai trouvé les 100g à 1€90.

Ustensiles : deux bouteilles en verre, propres, désinfectées ; un entonnoir et un filtre à café, des gants.

Coût des ingrédients : 0,19€ le litre !

Précaution d'usage - Portez vos gants : le Ph de l'eau de chaux est très élevé : autour de 10. Il est basique (inverse d'acide) et donc irritant pour la peau.

La recette, pas à pas
  • Faites bouillir votre litre d'eau filtrée au préalable. Laissez refroidir.
  • Désinfectez à l'alcool vos deux bouteilles (A et B).
  • Pesez votre chaux éteinte et versez-là dans une des bouteille (A, par exemple).
  • Lorsque l'eau est refroidie, ajoutez-la dans la bouteille A contenant la chaux. Fermez la bouteilles (tant qu'à faire !)
  • Secouez bien la bouteille A pendant quelques instants.
  • Il ne reste plus qu'à filtrer avec l'entonnoir + filtre en versant dans la seconde bouteille (B). C'est prêt !











J'ai utilisé cette eau de chaux pour mon liniment habituel, voyez le résultat. Le Ph est comme attendu, élevé (plus de 9).

Nombre de visites

Animation "ménage au naturel" - France 3, janvier 2014

Contacter Sophieaunaturel

Nom

E-mail *

Message *