jeudi 27 septembre 2012

Lessive en poudre

Voilà quelques temps que j'avais envie d'essayer une autre forme de lessive. Je zyeutais quelques recettes sur le net, dont celle de Vertcitron (ici).

Habituellement, je fais de la lessive gel à base de savon de Marseille. Pas mal, sauf que le linge ne sent rien (d'autre que le propre;), malgré fragrances ou huiles essentielles ajoutées. Le second désagrément est ma fainéantise (et/ou manque de temps ?!) pour faire à nouveau de la lessive.

Mon objectif est de parfumer le linge, de découvrir de nouveaux ingrédients pour réaliser ma lessive home made. J'aime bien la découverte !

Les ingrédients pour 200g de lessive :

  • 100g de savon home made, à base de coprah/soude : adapté pour la lessive – recette ICI – 1,85
  • 35g de cristaux de soude : décrassant, active l'effet lavant
  • 55g de bicarbonate de soude : désinfectant, anti-odeur
  • 10g de percarbonate de soude : active l'effet lavant, en grande quantité, aide au blanchiment du linge.
  • 1 cuillère à café de maïzena : donne de la fluidité (évite l'effet savon un peu collant dans la poudre)
  • 40 gouttes de lavandin : pour l'odeur. L'intérêt : prix peu élevé de l'HE, odeur agréable à mon goût.

Coût des ingrédients : 2€50 les 200g

NB - J'ai testé cette recette sans SCI ou SCS (agent moussant, ou lavant) au vue du prix. J'ai préféré remplacer ces ingrédients en augmentant la quantité de savon.

NB – Tous les ingrédients sont biodégradables et ne viennent pas s'écouler dans les eaux usées, nappes phréatiques.

Ustensiles : une rappeuse, de préférence électrique ; un saladier, cuillère, un pot pour 200g de lessive

La recette, pas à pas :

  • Comme c'est un premier test, et que mon savon était tout frais (après sa cure de 4 semaines), j'ai dû le réduire en petit morceaux. Deux modes opératoires : le blinder = bof (à gauche). C'est fastidieux, long, morceaux trop gros. La rappeuse électrique : trop facile ! Réglé en 2 mn ! A préférer, donc...
  • Pour la suite de la recette, il suffit de peser chacun des ingrédients et de les passer au blinder, histoire d'obtenir une poudre relativement fine. Le blinder sert à bien mélanger les poudres. Toutefois, si le savon est bien fin, c'est inutile. Une bonne vieille cuillère, mélange dans le saladier fera l'affaire ! Ajoutez les fragrances ou huiles essentielles choisies. Zou dans la boite. Préférez une en plastique (ex – récup de boite de chocolat en poudre). Celles en fer on tendance à être attaqués par les cristaux de soude.

Utilisation : je mets une petite tasse de cette lessive dans le tambour de la machine. Comme je n'ai plus de viz*rette, car ça fait des années que je n'ai plus acheté dans le commerce de la lessive... j'ai donc opté pour une bonne vieille chaussette, ou un bas en nylon.

Mon avis : côté lavage, nickel ! Mieux encore que la lessive au savon de Marseille. C'est propre, frais.

Côté parfum : le lavandin sent à la sortie de la machine, sur linge mouillé. L'odeur a tendance à disparaître au séchage. Je pense donc augmenter les doses la prochaine fois.

Y a t-il des testeuses de lessive en poudre home made dans l'coin ? Pouvez-vous me faire un retour de vos recettes, les résultats obtenus ??

dimanche 23 septembre 2012

Pecha Kusha à Lille le 26 septembre, j'y participe !!


Mercredi 26 septembre... belle soirée en perspective !

Je vais participer au 1er Pecha Kusha sur Lille. Ma copine Caroline, instigatrice de la soirée avec son acolyte, lance le concept dans la ville de Lille.

Un Pecha Kusha... qu'est ce c'est que c't'histoire ?

Une idée qui nous vient en direct du Japon. Ce modèle s'exporte à travers le monde. Il est présent dans plus de 500 villes. Dans certaines, ça marche si fort, que les Pecha Kucha se passent dans un zénith à plusieurs milliers de place !

On y fait quoi ?? L'objectif est de partager, présenter, découvrir des passions d'inconnus.

Le mode de présentation est très formel : un powerpoint de 6mn, 20 diapos, 20 secondes par diapos.

Ainsi, des aficionados de tous bords comme des artistes, designers, cuisiniers, fabricants de bijoux, en passant par une cosméteuse (euh... moi !) vont venir présenter leur passion.

Je compte présenter ma démarche écolo, mon histoire, comment je suis tombée dans la marmitte  de la cosmétique maison.
 
Ça se passe à l'Hybride, 18 rue Gosselet, proximité du parc Jean Lebas à Lille. Démarrage à 20h20 !  IL est prévu une soirée de présentation sympathique, autour d'un verre, cool. D'après les messages sur Facebook, ça semble plein à craquer :s

Vous trouverez ICI des infos complémentaires sur les participants de mercredi prochain ; sur ce nouveau concept qui débarque sur Lille.

Bon Christine, haut les cœurs, hein ?!

mercredi 19 septembre 2012

Gommage karité framboise

Je commence à avoir la peau qui tiraille, desquame. Les températures qui rafraichissent... le bronzage en train de disparaître. Bref, une peau bras et jambes à préserver, nourrir.
J'ai opté pour une recette facile, nécessitant peu d'efforts. J'avais envie d'un produit d e soin bien nourrissant et gourmand.

Les ingrédients :

  • 2 cuillères à soupe de beurre de karité
  • 3 cuillères à soupe d'huile de macadamia : huile sèche, restructurante, tonifiante
  • 1 cuillère à café d'argile rose : pour la couleur
  • 2 cuillères à café de pépins de framboise (ou à remplacer par amande, noisettes en poudre)
  • 1 cuillère à café de sucre de canne (agent gommant plus efficient)
  • 6 gouttes de vitamine E : conservateur

Coût des ingrédients : 1€90

Ustensiles : bol, spatule, cuillère, flacon de 100ml

La recette, pas à pas, niveau facile :

  • Désinfectez vos mains, ustensiles, plan de travail à l'alcool.
  • Versez le karité dans un bol.
  • Travaillez-le à la cuillère ou à la spatule. Allez, on malaxe, on écrase avec énergie ! Au plus vous travaillez votre beurre de karité en amont, au moins vous avez des mini grumeaux.
  • Lorsque le karité a pris une consistance relativement fluide, ajoutez petit à petit l'huile, en continuant à malaxer la pâte. Elle va se fluidifier.
  • Ajoutez ensuite le reste des ingrédients, un à un.
  • Dernière opération, versez la préparation dans la flacon. That's it ! Finish !

Alors ?

Le sucre permet d'augmenter l'efficacité du gommage. J'aime bien les produits de fainéants qui font plusieurs actions en un seul produit : le gommage et le soin hydratant en même temps. Côté résultat : j'aime bien ! L'odeur gourmande, la peau bien nourrie. Par contre, pour celles qui apprécient moins les produits assez gras, passez votre chemin. Ici, que des matières huileuses... mais ça nourrit vraiment bien la peau et pénètre en quelques minutes.

mercredi 12 septembre 2012

Crème à raser


Le zhom est en panne de mousse à raser. Beau challenge en perspective ! Allez, hop, je me lance.

J'ai donc recherché sur le net des recettes faciles, accessibles avec les ingrédients de mon armoire. J'en ai trouvé une chez Cristine, une autre chez Caly, toutes les deux dans le même esprit. Je m'en suis donc inspirée.

J'ai remarqué que le zhom avait souvent la peau sèche après le rasage. J'ai utilisé quelques ingrédients adaptés pour l'occasion.

Les ingrédients :

Phase a : le savon
  • 60g de savon d'alep râpé par mes soins
  • 125g d'eau
Phase B : le soin, et texture
  • 10g de cire d'abeille
  • 8g de macérât de calendula : adoucissant, nourissant
  • 5g de beurre de karité : nourrissant, émolliant

Phase C : les ajouts
  • 3g de glycérine : hydratant
  • 3g de miel
  • 0.5g d'acide citrique pour réguler le pH de la préparation.
  • 45 gouttes de cosgard : agent conservateur
  • 4 gouttes d'HE lavande : odeur, HE pluridisciplinaire pour la peau

Coût des ingrédients : 2€50

Ustensiles : deux casseroles, un bol, un blinder (ou mixeur), une spatule, cuillère, un flaconnage de 200ml

La recette, pas à pas :
  • Désinfectez ustensiles, plan de travail à l'alcool
  • Phase A : Pesez l'eau, le savon d'Alep. Faites chauffer l'eau dans la casserole. Une fois sur le point de bouilli, versez le savon d'Alep. Laissez-le fondre.
  • Phase B : Pesez la cire, le karité. Versez-les dans le bol, le bol dans la casserole (avec de l'eau dedans...) au bain marie. Lorsque c'est presque fondue, ajoutez l'huile.
  • Lorsque que la phase A et B sont bien fondues (résultat : liquide, sans morceaux), transvasez-les dans le blinder, A + B.
    ça prend bien quand les deux phases sont à peu près à la même température. Pour les plus équipés, vous pouvez vérifier avec un thermomètre de cuisine (ou le thermomètre électronique – frontal de chéribibi, celui qui mesure la température de l'eau à distance, sans toucher). Pour les autres, essayez le faire les fontes en même temps... moins fiable !
  • Quand le liquide blanchit, au bout de 5 bonnes minutes, vous pouvez ajouter le miel, le glycérine, l'acide citrique et l'huile essentielle.
Résultat : C'est une crème à raser qui va mettre quelques heures (voir jours) à prendre sa texture finale ;  la cire se durcit en quelques heures, le savon en quelques jours. Au début, la texture est assez liquide, ça va évoluer.


Cette crème s'utilise (en tout cas ici) avec un blaireau. J'ai déniché un petit pinceau qui fait l'affaire.

Il faut se mouiller le visage, puis étaler le produit. Après... ce n'est plus de mon ressort (scratch, scratch...).

J'ai assisté avec attention au rasage du zhom avec sa nouvelle crème à raser et j'ai écopé d'un non moins miraculeux « bhen ça rase  ! »

Pour ma part, je trouve qu'il a la peau douce après.

samedi 8 septembre 2012

Savon de base pour faire sa lessive maison


Je suis tombée à plusieurs reprises sur des recettes nouvelles, bien tentantes pour réaliser sa propre lessive.

J'ai envie de tester une version poudre.

Pour cela, il faut y ajouter un savon efficace, qui mousse.

J'ai potassé, et ce savon, notamment vu lors d'un des ateliers de Cristine est fait à base de d'huile coprah. La coprah, est la pulpe de noix de coco, moins noble que l'huile de coco qui sent si bon, désodorisée. En fait, on peut la trouver pour pas chère, en supermarché : la végétaline... pour faire les frites !

Sur l'emballage, c'est 100% huile de noix de coco. Bon, ici, hydrogénée... BOF ! Mais je ne la mange pas, c'est pour la lessive ! La prochaine fois, j'essaierai de la trouver en magasin bio ; )

Voici la recette :

Les ingrédients :

  • 500g d'huile de coprah, ou végétaline
  • 276,3g de lessive de soude, diluée à 30,5%

Coût de ingrédients : 4€85

Les ustensiles : un saladier, un mixeur à soupe, une spatule, un moule à savon (ici une récup de boite de lait)

La recette, pas à pas :

  • Pesez les ingrédients à part.
  • Découpez la végétaline en petits morceaux
  • Faites la fondre au bain marie ou pour les impatients, 5 mn au micro onde.
  • Attendez que l'huile de noix de coco / coprah baisse en température, en dessous de 40° (ou pas de sensation de chaud quand on trempe le doigt... stérilisé...).
  • Ajoutez ensuite la lessive de soude, en mixant activement. La trace (texture plus solide) apparaît rapidement. La saponification est en train de se faire.
  • Quand la texture de la pâte est bien homogène, versez-là dans le moule. Le savon va se solidifier assez rapidement.
  • Dans les heures qui suivent, munie de gant, vous pouvez démouler et couper votre savon. En route pour 3 semaines de cure, à l'abri de variations de températures.


C'est donc l'un des ingrédient à réaliser pour la lessive en poudre.








Recette ici :
http://sophieaunaturel.blogspot.fr/2012/09/lessive-en-poudre.html

mercredi 5 septembre 2012

Sérum ultra simple pour retrouver de beaux cheveux !


Après mon shampoing masque à l'argile, j'avais les cheveux nourris, mais encore un peu secs. J'ai donc testé une autre astuce pour retrouver de beaux cheveux !

Toujours en version ultra rapide, simple !

Les ingrédients :

  • 2 cuillères à soupes de macérât de calendula dans de l'huile d'olive : très riche, elle nourrit en profondeur les cheveux.
  • 5 gouttes d'huiles essentielles d'ylang ylang : tonifiante, sebo-régulatrice, rééquilibrante, donne brillance et éclat aux cheveux. Dominique Baudoux (expert en huiles essentielles, la présente comme LA spécialiste des cheveux). Inutile d'ajouter plus d'huile essentielle, la formule s'utilise sur le cuir chevelu, qui comporte de nombreux vaisseaux sanguins. L'HE fait donc très vite son travail. Aussi, l'ylang ylang détend. A trop forte dose, vous risquez d'être « stone » : s

Coût des ingrédients : 0,4€

La recette, pas à pas :

- Pour le côté agréable de l'application, et augmenter son bienfait, vous pouvez mettre l'huile dans un bain marie d'eau chaude. L'huile doit être maxi à 35°, au delà, ça « brûle » l'huile essentielle. Pour repère : trempez un doigt, c'est à peu près à la même température que le corps.

  • Ajoutez les 5 gouttes d'huiles essentielles dans l'huile. Mélangez.
  • Appliquez la préparation sur les cheveux, en massant. Éventuellement, vous pouvez brosser les cheveux, pour bien répartir le masque sur toute la longeur.
  • J'ai laissé ce masque pendant quelques heures (j'étais bien zen ; ). A vous de voir la durée possible.
  • J'ai rincé à l'eau chaude et fait deux shampoings (maison SVP !) pour bien ôter le côté gras de l'huile.


Le résultat : MA-GNI-FIQUE ! J'ai enfin retrouvé une belle chevelure, facile à coiffer, bien hydratée. J'ai maintenant des cheveux tout doux !

NB : cette recette est à éviter sur les femmes enceintes et enfants de moins de 6 ans


 

dimanche 2 septembre 2012

Shampoing à l'argile : un vrai soin pour les cheveux !


J'ai trouvé une recette bien sympa pour prendre soin de ses cheveux, après l'été. Vous savez, quand ils sont en version paille, bien rêches, asséchés par le soleil, la mer ou autres baignades...

Cette idée est issues du bouquin de Philippe Chavanne «  200 remèdes à l'argile », un bouquin de vulgarisation sur l'utilisation de l'argile.

J'avais justement embarqué dans ma valise de vacances une boite d'argile blanche et le bouquin.

Ce shampoing, ultra simple, a été testé sur quelques têtes différentes, juste pour voir.

Les ingrédients :

  • 2 cuillères à soupes d'argile blanche : pouvoir absorbant (salissures, odeurs, toxines, bactéries), assainissant, adoucissant, hydratant.
    NB : argile verte pour les cheveux gras. En faisant ce traitement une fois par semaine, ils vont se réguler, graisser moins vite.
    NB² : argile rose pour les cheveux fins.
  •  eau chaude : pour la texture. La chaleur permet d'améliorer le processus. Ajoutez en selon la texture voulue.

Coût des ingrédients : 0,5€

La recette, pas à pas :

  • Mélangez l'argile à l'eau chaude jusqu'à ce que vous obtenez une pâte relativement fluide (pas trop épaisse, pas trop liquide), bonne à étaler sur les cheveux.

Variez les quantités selon la taille de vos cheveux.

  • Appliquez la préparation en massant, sur cheveux humides, doucement.
  • Laissez agir le shampoing une dizaine de minutes, et rincez comme votre shampoing habituel. Inutile de se relaver les cheveux, cette application est un shampoing absorbant tout à fait efficace.
  • Le bouquin conseille ce traitement une fois par semaine.

La résultat :

- Appliqués sur les cheveux de bébé (grand bébé, deuzans) : admirables ! Il avait des cheveux vraiment abîmés, tous secs. Le masque / shampoing à l'argile lui a donné de « nouveaux » cheveux !

- Appliqué sur cheveux longs et secs : ça lave bien, mais côté cheveux secs... bof. Assez difficile à démêler.

- Appliqués sur cheveux courts et secs : cheveux nourris, mais encore un peu secs.

Encore un changement d'habitudes... Un shampoing / masque qui ne mousse pas, mais qui ne vient pas polluer nos nappes phréatiques.



J'ai concocté une autre recette, tout aussi simple pour retrouver des cheveux en bon état... A suivre !

Nombre de visites

Animation "ménage au naturel" - France 3, janvier 2014

Contacter Sophieaunaturel

Nom

E-mail *

Message *