vendredi 26 avril 2013

Comment nous pouvons aider un beau projet de savonnerie artisanale, grâce au financement solidaire, le crowdfunding !


J'ai la chance d'avoir un blog avec pas mal de fréquentation. Sont notamment intéressés par ce blog, les personnes qui se posent des questions sur les cosmétiques naturels, sur une consommation plus propre.
Je profite de cette petite notoriété pour mettre en lumière un beau projet, mais aussi un modèle de financement solidaire.

 

J'ai rencontré virtuellement (via facebook) Claude Fournez, qui a lancé son entreprise Jurassens, avec son conjoint. Petit clin d'œil chauvin, Claude vient « d'min coin », à proximité de Lille. Ils ont créé, dans le Jura une savonnerie artisanale, qui propose des savons, fabriqués avec la méthode de la saponification à froid, méthode que j'utilise pour faire mes propres savons, et que j'ai apprise auprès de Cristine Armand et Franck Dubus.
Ce type de fabrication de savon est très saine, permet de garder les belles propriétés des huile végétales, de donner des savons surgras, bourrés de glycérine (agent hydratant, souvent ajoutée dans les savons synthétiques). Vous pouvez voir leur démonstration de fabrication sur le salon Marjolaine  (un peu longue, mais l'explication du début est très posée, claire).
Donc, Claude et son mari se sont lancés dans un projet de vie, soutenu par leur nombreux enfants.
J'ai une petite idée du parcours de combattant dans lequel il faut se lancer pour créer sa savonnerie : démarches administratives sympathiques (services vétérinaires, chambre des métiers, élaborer, valider auprès de spécialistes les recettes... sans oublier la création du labo avec ses nombreuses normes :s). Chapeau pour tout ce parcours !
En plus de créer de beaux savons, l'entreprise propose des ingrédients. Je suis acheteuse, notamment pour mes ateliers. On y trouve du karité à des prix défiant toute concurrence, de superbe qualité, et éthique quand c'est possible.
La plupart des ingrédients proposés sont bien adaptés pour les férus de la fabrication de savons. On y trouve, par exemple, des huiles essentielles en 30 ml, du beurre de coco, en quantités adaptées pour la saponification à froid.
Le site marchand de Jurassens : www.jurassens.fr
Pourquoi je raconte tout ça ??
Parce que toi, derrière ton ordinateur, tu peux aider cette belle initiative !
Et comment ? Grâce au crowdfunding. Le crowd-quoi ? (définition ICI) C'est un système de financement participatif où chacun peut donner un p'tit coup de pouce à la hauteur de ses moyens / volonté... Nous pouvons voir certaines pubs emblématiques, notamment celle de la chanteuse Irma avec google chrome. Je trouve que ça résume assez bien en image ce système de collecte solidaire.
Ainsi, sur la plate forme de crowdfunding « ulule », on retrouve Jurassens qui fait une collecte. Le concept est don / contre-don, c'est à dire que nous sommes remercié à la hauteur de notre participation. Le lien : http://fr.ulule.com/jurassens/
Les 1500€ collectés serviront à financer la communication, et plus particulièrement les packagings des savons (ou emballages). Qui dit beaux emballages, dit plus de vente ; )
Moi, j'ai apporté ma p'tite contribution.
Pour autant, la démarche n'est pas évidente pour Jurassens, car, si la somme souhaitée au départ n'est pas atteinte, les fonds ne sont pas prélevés aux donateurs, et donc la collecte est caduque.
Ici nous avons de la chance, super mobilisation, les 1500€ souhaités sont atteints ! Ça veut dire que chaque nouveau contributeur apportera un plus, qui permettra certainement d'aller plus loin dans leurs projets.
Bon, pour motiver les troupes, une blogueuse-cosméteuse, Pomme Cannelle propose un concours ICI : elle fait gagner des savons aux contributeurs !
Il reste 5 jours pour donner...
Alors, convaincu ?? Ou au moins, partagez l'info !


dimanche 14 avril 2013

Stick à lèvres, tout doux...

Ma fille, très coquette, du haut de ses 5 ans, fouillait mes placards à maquillage en quête de rouges à lèvres. Sa bonne idée était d'en mettre le matin, avant d'aller à l'école. Enfin en mettre... plutôt, se tartinait les lèvres... Pour éviter une fâcherie à vie, après avoir confisqué ses trouvailles, je lui ai proposer de patouiller un modèle de stick à lèvres, discret et réparateur. Voici la recette :
Les ingrédients :
  • 4g de cire d'abeille, de préférence, celle qui sent le miel, en direct de l'apiculteur !
  • 8g d'huile de calendula : réparateur, texture douce
  • 5g d'huile de coco : réparateur, donne le côté « glisse » et fondant du baume
  • 3g de beurre de karité : émollient, réparateur - avec le superbe karité de Jurassens, vendu à un tarif très intéressant ! En plus, cette entreprise fait un vrai travail engagé. Nous pouvons, nous, simple citoyen derrière notre ordi, les aider : ICI (j'ai apporté ma p'tite pierre, et vous ?! ; )
  • 0,5g de glycérine végétale : permet de maintenir l'hydratation des lèvres
  • 1 pointe de couteau de mica rose
  • 5 gouttes de vitamine E : conservateur
  • 4 gouttes de fragrances au choix. Le demoiselle a choisit « feuilles de tomate »

Coût des ingrédients : 1,8€ pour 4 sticks – le flaconnage (stick) reviens à 0,40€ pièce

Les ustensiles : une petite cuillère, 3 petits bols, une casserole pour le bain marie, une balance précise à 0,1g

La recette, pas à pas : à faire avec les zenfants !

  • Pesez en premier la cire et faites-la fondre au bain marie (c'est le plus long à fondre, et ça évite de trop chauffer les autres huiles).

  • Pesez dans un second bol les matières grasses solides (karité et coco).
  • Pesez dans un troisième bol l'huile de calendula et mélangez-y le mica rose.
  • Quand la cire est presque fondue, ajoutez les beurres solides, puis l'huile de calendula.
  • Vers la fin du processus, hors du feu, versez la glycérine, puis la vitamine E et la fragrance naturelle, en mélangeant avec la petite cuillère.
  • Bon, là, on ne traine pas, sinon, ça va se solidifier... Transvasez délicatement le liquide dans les sticks. Pour les plus adroits, pas de perte... je ne suis pas très adroite :s
  • Laissez tel quel les sticks pour éviter d'en mettre partout. La solidification s'opère en quelques minutes.

Mon avis :

Belle recette, facile à réaliser. Première réaction de ma fille « oh, c'est tout doux ! » et je confirme. L'odeur est discrète, et ça donne une couleur très légère, loin du rose à lèvre qu'elle m'avait délicatement emprunté !

mercredi 10 avril 2013

La pâte à modeler, faite maison !



J'étais en panne de pâte à modeler, et mon deuxzans réclamait d'y jouer... Qu'à cela ne tienne, je vais en fabriquer !


J'ai déniché une recette sur le net, sur le blog de Caly, il me semble.

Voici comment je l'ai faite :

Les ingrédients :
  • 2 petites tasses à café de farine
  • 2 petites tasses à café d'eau tiède
  • 2 petites tasses à café de sel FIN
  • ½ petite tasse à café de maïzena (fécule de maïs)
  • 1 cuillère à soupe d'huile, tournesol, par exemple (pas d'odeur)
  • une pointe de couteau de colorant alimentaire, ou mica (ce que j'ai choisit en rose), ou épices colorées (cannelle, curcuma, chocolat en poudre...)
  • Il est recommandé, pour conserver quelques mois la pâte d'y ajouter un conservateur, de l'alun de potassium (2 CàS). Il est bactéricide, et absorbe la transpiration. Pur il est toxique, dilué, c'est OK. Dans mon cas, je n'en avait pas, alors, je n'ai pas conservé ma pâte. Pas d'bras, pas d'chocolat...
  • 2 gouttes de fragrance au choix, ou d'huile essentielle de lavande vraie (OK pour les petits d'au moins deux ans, et ça apporte le calme et une bonne odeur ;) A la marge, l'HE peut faire un peu conservateur...

Coût des ingrédients : 0,8€ pour 400g, de quoi remplir un pot et demi de pâte à modeler du commerce.

Les ustensiles : un fouet ou spatule, une petite tasse, une casserole

La recette, pas à pas : à faire avec les zenfants !

  • Versez les différents ingrédients dans la casserole.
  • Mélangez activement pour avoir une pâte un peu homogène, et cela permet d'éviter les grumeaux (au pire, un p'tit coup de mixeur !)
  • Faites chauffer doucement le mélange en remuant. Au bout de quelques minutes, la pâte plus épaisse apparaît. Vous pouvez arrêter de chauffer et laisser refroidir quelques minutes, c'est prêt ! Bon amusement !!

Démo enthousiaste de mon deuzans !

Mon avis :

Les + :

  • Ravie de la texture de la pâte, comme celle du commerce.
  • A gauche la mienne ; )
  • Le coût est moindre.
  • C'est super rapide à faire, et facile ! Et même ludique à faire avec les loulous. Une belle heure de jeu en perspective : ))
  • En ajoutant l'odeur, c'est sympa.
  • J'ai retrouvé un morceau de pâte à modeler du commerce que mon deuzans voulait essayer. A peine en main, il l'a rejeter parce qu'elle ne semblait pas aussi souple que la « fait maison »...
  • J'avais peur que ce soit compliqué pour la vaisselle, et bien non, ça n'attache pas, facile à nettoyer.
  • Bien que mauvais au goût, sans l'alun de potassium, elle est comestible.

Les - :
  • La conservation est courte (même pas grave, j'en referai)
  • Il est nécessaire de bien se laver les mains après, car le sel assèche un peu les mains.


Elle est pas belle ma pâte ?!

Nombre de visites

Animation "ménage au naturel" - France 3, janvier 2014

Contacter Sophieaunaturel

Nom

E-mail *

Message *