mercredi 13 août 2014

J'ai appris à fabriquer des savons liquides, des vrais : en saponification

Juillet 2014
Me voilà à nouveau partie pour savonner, mais cette fois-ci, à la découverte de la fabrication des savons liquides. Comme on ne change pas une équipe qui gagne, je reviens à nouveau dans le Diois, avec Franck Dubus (alias DrHumana).


 Le cadre de la formation est toujours aussi idyllique, en pleine montagne.




 Le savon liquide saponifié
Je me rends compte que finalement, la fabrication de « vrai savon liquide », à base de saponification (ici saponification d'huile dans de la potasse) est encore peu répandue, tant dans les bouquins de cosmétique, que dans la vente en commerce. Nous faisons office de pionniers en nous formant de manière professionnelle sur le sujet.
pâte à savon crème

A ce jour, près de 80% des savons liquides (gel douches, shampoings...) sont fabriqués à partir de tensio-actifs (agents moussant, nettoyants) à base de chimie ou pétrochimie.

Premier jour...
Le groupe
Démarrage traditionnel tour de table. C'est l'occasion de découvrir la richesse des parcours, des projets, des motivations de chacun des participants.
Nous sommes 16, et, pour la plupart avec un objectif professionnel autour de la savonnerie, animation, ou juste de la curiosité personnelle.
Le niveau des participants est assez élevé, avec des savonniers, des aficionados de la cosmétique naturelle, et même des ingénieurs... Peu de réels débutants participent à cette cession de formation. Je trouve que c'est stimulant !
Pour ma part, j'aborde cette formation avec la plaisir de patouiller, d'échanger sur nos passions communes et la découverte de la fabrication de la savonnerie liquide.



Au travail !
Le matin de la première matinée, nous avons travaillé sur la théorie de la saponification, les bonnes pratiques de fabrication, la sécurité nécessaire pour travailler dans des conditions safe pour nous et nos collègues de formation.
L'après midi, nous voilà partis pour la fabrication de notre première pâte à savon. On s'en souviendra : après les pesées diverses (huiles, potasses...), nous avons passé de looooonnngues heures à spatuler nos pâtes à savon. Finalement, même si Franck nous l'a répété plusieurs fois, la bonne méthode est de laisser chauffer tout doux, tranquillou.


A la fin de l'après midi, nous obtenons notre précieuse pâte à savon. Lorsque le mélange est homogène et au bon pH, on peut stopper notre travail. L'ambiance du groupe, conviviale, sereine et cohésive, nous a permis de passer nos longues heures de labeur dans la bonne humeur : )

Nous prenons un peu de cette pâte à savon pour la diluer dans de l'eau, toute la nuit... Patience, on verra le résultat !

Seconde journée...
Après une bonne nuit de sommeil bien méritée, nous partons à la découverte de notre mélange pâte à savon et eau. Elle semble presque diluée, reste plus qu'un peu de mélange et nous voilà avec notre premier savon liquide !!
Côté formation, là, on passe avec les calculs de saponification à la potasse, les indices d'iode... Il faut être en forme ! C'est bien utile de savoir déjà savonner pour ingurgiter cette partie là.

Notre travail de l'après midi consistera à fabriquer un savon-crème, c'est à dire un savon liquide avec une texture épaissie, comme du lait hydratant. Avec ma binomette, nous partons sur les chapeaux de roue en se répartissant la pesée, les mélanges, en se passant le relais dès que l'une de nous faiblissait ! Un bon duo ! Après, à nouveau, quelques heures d'effort, nous arrivons à bout de notre beau savon-crème:) Opération réussie ! Pendant le temps de patouillage, nous avons mis au point, pour le lendemain un pt'ite recette de notre cru, afin de préparer l'exercice du lendemain.

3ème journée...
Après un bon repas, une bonne soirée sympathique avec les stagiaires, un beau dodo, nous voilà à patouiller notre recette. Avec Pascale, nous nous lançons dans la fabrication d'un savon crème en mode chantilly.
Voici notre recette (là je ne donne pas tous les détails de fabrication, qui nécessite pas mal de précaution à cause de l'usage de la potasse ; je diffuse pour les a-guéris, qui comprendrons de quoi je parle... et pour les participants du stage). D'ailleurs, si les autres veulent partager, bienvenus !!!

Recette savon crème en mode chantilly pour cheveux :

A l'obtention de la pâte en chauffant + mixeur.
Une fois la pâte obtenue, nous avons ajouté de l'huile de jojoba et de la glycérine pour « faire monter en chantilly » au fouet mécanique.
Résultat, après un mois :
la pâte s'est un peu solidifiée. La texture reste moussante et épaisse. Elle est très agréable à utiliser.
Savon-crème, savon mousse et pâte à savon


En résumé,
  • la formation s'est révélée intense et intéressante ! J'étais contente d'avoir des bases en cosméto et saponification pour suivre de manière aisée ;
  • j'ai apprécié de faire de nouvelles rencontres, avec des échanges à table « hors du commun » à coup de discussion de passionnés « huiles essentielles, fournisseurs, projets, huile végétales... ».
  • j'ai beaucoup apprécié découvrir de nouvelles pratiques. J'aime bien les savons liquides en mode saponification, malgré le temps important à dédier à la fabrication. J'ai bien envie de patouiller différentes choses à partir de la pâte fabriquée en formation : un gel nettoyant, utiliser mon savon comme agent émulsifiant pour mes crèmes, faire de la lessive avec un 100% coco... Encore de belles perceptives ! 

5 commentaires:

  1. Bonjour Sophie,

    Eh oui, on trouve très facilement sur le net comment faire des savons solides méthode à froid ou à chaud, mais le savon liquide, effectivement, c'est une autre paire de manche à dégotter.
    Merci du reportage, très intéressant.
    Macaron

    RépondreSupprimer
  2. très intéressant , où trouve-t-on de la potasse?
    merci d'avance pour ta réponse

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,ça a l'air sympa comme formation !
    j'ai fait un savon mou l'huile d'olive, destiné au gros travaux pour augmenter son efficacité j'ai voulu rajouter un peu de potasse 1%, c'est devenu tout gélatineux, si j'en rajoute encore, le gel se casse et devient laiteux et si je dilue ensuite avec de l'eau je retrouve un gel très cassant un peu bizarre...
    Certainement pas à utiliser en cosmétique mais je trouvais ces changements intéressant sans vraiment les comprendre, est ce que vous avez déja observé ce genre de chose ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et les calculs ? peut-être que ça vient de là ??

      Supprimer
  4. j'avoue que le process est long et délicat à travailler... Je n'ai pas assez repotassé (lol) mes cours pour me replonger dans les savons liquides. Pourtant, la matière est top et les savons liquides superbes. J'ai tout ce qu'il faut pour en refaire. Y a plus qu'à avoir une belle après midi de libre devant moi ;)

    RépondreSupprimer

Nombre de visites

Animation "ménage au naturel" - France 3, janvier 2014

Contacter Sophieaunaturel

Nom

E-mail *

Message *