vendredi 14 août 2015

Baume cicatrisant, désinfectant, pour les bobos du quotidien

ça faisait un moment que je voulais réaliser une pommade permettant de cicatriser et désinfecter les bobos du quotidien.

Je pense, par exemple, lorsqu'on porte des boucles d'oreilles et que les orifices ont parfois tendance à s'infecter avec des boucles d'oreilles fantaisie.
Là, j'ai eu le déclic « patouillage » quand chéri-chéri est tombé à vélo et qu'il s'est fait une jolie écorchure de 15 cm de long. Il dormait mal parce que sa blessure « tirait » la nuit.

Allez, zou, c'est parti pour le baume...
Ingrédients pour 30 ml :
  • 23g d'huile coco : a des propriétés anti-inflammatoires, antibactériennes avec l'acide laurique qu'elle contient
  • 5g d’aloès vera en gel : cicatrisant, accélère la guérison
  • 5 gouttes d'huile essentielle de tea tree : désinfectant puissant
  • 5 gouttes d'huile essentielle de lavande vraie : cicatrisant de la peau
  • 3 goutte d'huile essentielle d'hélichryse italienne : pour le choc, bleus, coups

Coût de la recette : 0,90€
Ustensiles : un mini pot de confiture (30ml), une casserole pour le bain marie (en hiver), une spatule.
La recette pas à pas :
- Désinfectez les ustensiles, le flacon à l'alcool.
- Pesez l'huile de coco. En été, elle est plutôt molle (point de fusion ou devient liquide à 35°). Elle peut se travailler tel quelle.
En hiver, l'huile de coco est bien solide. Faites la ramollir au bain marie.
- Lorsqu'elle est molle (et pas totalement fondue), ajouter l'aloé vera en « spatulant ». En fait, cela consiste à écrabouiller avec la spatule ou cuillère les deux matières pour qu'elle s'amalgament entre elles.
- Quand le mélange est plutôt froid (si vous avez un thermomètre à confiture, moins de 30°), vous pouvez ajouter les huiles essentielles, toujours en spatulant.
Voilààà ! 

Au passage, un très bon article sur l'utilisation des HE en cas de plaie : ICI

Mon avis / test :
Chéri-chéri a utilisé le baume deux fois le lendemain de sa chute (après une nuit pourrit-moisie). Il n'y pensait même plus, à son joli bobo le lendemain :) Je dois avouer que sa blessure diminue rapidos.
Même combat pour mes oreilles un peu infectées avec mes boucles d'oreilles... réglé en une utilisation :) Chouette !
La texture est très fluide, parce que c'est l'été. Facile à appliquer, avec une odeur agréable, je trouve.

NB – ce baume contient des huiles essentielles. A éviter pour les femmes enceintes, jeunes enfant (moins de 3 ans). Plan B : faire la même recette, sans les huiles essentielles.




7 commentaires:

  1. Merci, toujours très pratique d avoir ce genre de baume sous la main ☺ Nukette

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour !
    Peut-on ajouter de la cire d'abeille (ou une autre) pour que le baume se tienne un peu mieux en été ? A quelle quantité ?
    Merci beaucoup pour ta réponse (et ta recette, que je vais m'empresser de réaliser :) )

    RépondreSupprimer
  3. Oui, la cire d'abeille évitera l'effet trop fondant du baume par forte chaleur, constante. J'ajouterai à partir de 1g jusque maximum 3g pour 30 gramme de produit pour donner un effet solide. Par contre, en hiver, le baume est solide avec l'huile de coco, la cire n'est donc pas nécessaire.

    RépondreSupprimer
  4. Ok c'est noté, merci beaucoup !

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour!
    Ce baume ne contenant pas d'arnica, peut-il être utilisé sur des plaies ouvertes ou non?

    Merci!

    RépondreSupprimer
  6. Je suis allergique à la noix de coco par quoi puis je remplacer? Merci

    RépondreSupprimer

Nombre de visites

Animation "ménage au naturel" - France 3, janvier 2014

Contacter Sophieaunaturel

Nom

E-mail *

Message *