mardi 13 décembre 2016

Les furoshikis ou la solution pour des emballages sans déchet

Je voulais vous présenter les furoshikis, nouvel objet qui vise la réduction des déchets.
Nous avons la chance de faire partie de familles nombreuses. Alors, quand sonnent les rassemblements de Noël, c'est à minima un sac 100 litres qui file à la poubelle, rien qu'avec les emballages cadeaux... La preuve !



Et que font les furoshikis, dans tout ça ?



Et bien, ils visent le durable, plutôt que le jetable ! 
Ils permettent aussi d'interpeller vos proches. Avec cet emballage, vous verrez, ça fait parler, de quoi amorcer des discussions intéressantes ! 

Le donner ? ou le récupèrer ?
Lorsqu'il sert de joli emballage, vous pouvez le récupérer (avec un graaand sourire...) ou partir du principe que ce sont "deux" cadeaux. Celui qui le reçoit pourra le réutiliser. Ma belle-soeur, adepte du furoshiki offre son emballage en tissu si la personne qui le reçoit le réutilisera, sinon, elle le récupère pour en faire cadeau à une autre personne. 

J'ai eu la chance d'en tester de très jolis, envoyés par l'entreprise PrésentDurable.
jeux de société, gourde, livres emballage tissu/furoshiki

J'aime beaucoup leurs produits très bien conçus, jolis, élégants et pratiques, même pour ceux qui ont deux bras gauches !
Le principe du furoshiki est d'emballer ses cadeaux avec un joli bout de tissu plus ou moins grand.

Plusieurs possibilités :
  • soit vous êtes un pro de l'origami, du pliage précis, et voila le résultat :

Mon premier pliage ! 
Avant...

Après :)

et vous pouvez trouver des trésors de tutos qui vous explique comment réaliser un emballage. Voici un exemple : 



Attention, votre emballage risque d'être plus joli que le cadeau ! 

  • soit vous prenez la solution déjà toute faite de l'emballage/nœud, comme le propose, entre autre, la créatrice de Présent Durable. C'est celle que je vais privilégier...


Le site de "présent durable" est bien fait. Il donne des trucs et astuces pour le pliages selon le type de cadeau à offrir : 

Aujourd'hui, les produits sont en vente sur little market (ici) à des tarifs allant de 7 à 12€. Le tarif me semble justifié, car le travail est hyper soigné. Les produits sont façonnés dans un ESAT (par des travailleurs handicapés) en région parisienne.
Vous pouvez retrouver la créatrice de Présent Durable sur le marché de Noël spécial zéro déchet, à Roubaix du 17 au 23 décembre 2016. 

Clin d'oeil pour la jolie étiquette ! 

Alors ? Tenté pour ce geste zéro déchet ? 

mercredi 7 décembre 2016

la box Zorro déchet ?

Tiphaine, est une chouette personne engagée, à fond !






J'ai eu la chance de la rencontrer à pendant le festival Zéro waste France à Paris, lors de l'apéro des blogueurs.


Les blogueurs, présents au festival zéro waste Paris
Elle est apporteuse d'idées et solutions zéro déchet particulièrement à Lyon, d'où le nom de son blog tifinlyon.com
Elle est à fond sur le zéro déchet, depuis 2 ans, tant et si bien qu'elle en décline une activité entreprenariale, que je trouve intéressante pour créer des déclics !
Son concept : le zorro déchet.
Elle invite chacun à être un héros du zéro déchet, bref un zorro déchet ! 
Pour nous donner envie, ou nous donner des pistes pour se lancer, elle propose, tout au long de l'année des boxs dédiées.
Pour découvrir le concept en vidéo :

Cette première box, est bien travaillée au niveau des visuels : ils sont simples, épurés et donnent envie.

Chaque box contiendra des objets utiles au zéro déchet, comme, pour le premier, dédié à la salle de bain :
Contenu :
un sac pour le vrac : la base pour faire ses courses zéro déchet, que les filles doivent avoir dans leur sac à main !! Je dis ça, parce que, bien que de bonne volonté, il m'arrive quand même de les oublier :c

un savon solide : le remplaçant du gel douche, qui a la fin de son utilisation... il ne reste rien !

un oriculi : pour définitivement se passer des coton tiges avec embout plastique. L'oriculi est parfois en métal, ou en bambou et pour quelques euros, vous en avez pour toute une vie de nettoyage d'oreilles !

une brosse à dent en bambou : une brosse à dent qui a une durée de vie de quelques mois, mais surtout qui ne produit pas de déchet car elle est compostable !

un dentifrice solide : c'est une nouvelle habitude à créer, se laver les dents avec ce type de dentifrice. Vous mouillez votre brosse à dent, frottez-là sur le dentifrice solide. Ensuite, nettoyage, comme d'habitude.
Et un objet surprise !

Les objets zéro déchet seront accompagnés d'un guide pratique Zorro Déchet avec des astuces et recettes, et un livret de portraits pour mettre en avant nos marques partenaires. Le tout dans une boîte recyclée, et recyclable.
Il me tarde de la recevoir !
Ce qu'il y a de bien dans le concept de Tyffaine, c'est qu'il n'y a pas d'abonnement obligatoire.

Ce que j'attends de ce type de box :
  • un effort spécifique sur l'emballage, parce que parfois, les envois colis sont dotés de moult papiers, boites et autres papiers bulles... A jeter !
  • Un prix assez raisonnable, qui donne envie de se lancer, et que ça permette à tous de se laisser tenter.
  • me faire découvrir des nouveaux produits utiles et sympas œuvrant pour le zéro déchet.

La première box est en vente le 8 décembre sur le site : www.zorrodechet.fr


mardi 15 novembre 2016

Tawashi, ou l'éponge écologique en mode DIY

Connaissez-vous les tawashis ?
Non ?
C'est une éponge réalisée en DIY (ou Faire Soi-Même) à partir de vêtements à jeter. Elle a été inventée au Japon, où Tawashi signifie «lavette ». J'ai eu la chance d'en avoir en cadeau par une copine, mais j'ai toujours été intriguée par sa fabrication.

Un tuto plus tard, (lien ICI, par ex.) me voilà en route. Voici mon retour sur la fabrication de cette petite éponge fort sympathique.

Ustensiles
  • La plaque de bois de préférence, ou chute de placot
  • Des clous assez haut et costauds
  • Les vieilles chaussettes orphelines ou collants troués, les manches d'un pull vieillot, les jambes d'un pantalon en matière un peu souple...
Coût des ingrédients : 0,10€
Le processus, pas à pas :
  • la planche :

    Faites un joli carré de 14 cm, au crayon. Depuis le bord, notez différentes marques pour les clous : depuis le bord, le premier se place à 3 cm, puis 1 clou tout les 2 cm, soit 5 clous en tout par côté du carré.
  • Le tissu : découpez 10 rondelles de 3 cm de large.
  • Le tissage :
    • placez 5 bandes de tissu sur les premiers clous, face à face.

    • Tissez la suite, un au dessus, un au dessous.
      Mon 6 ans à l'oeuvre ! 
    • Lorsque tout est tissé, décrocher une bande de deux clous côte à côte et enfilez le dans le suivant (voir tuto, parce que pas simple à expliquer...).
    • A la fin, il vous reste une dernière boucle, bien pratique pour suspendre l'éponge.
Les avantages :
  • sympa de les fabriquer avec ses enfants,
  • ça donne une seconde vie aux collants et autres leggings troués
  • ça coûte rien du tout, sinon du temps (5mn par éponge...).
  • elle peut être de différentes matières et donc de différents usages : les poussières, la vaisselle, en guise de lavette pour la table, et même remplacer un gant de toilette ou coton démaquillant (là, préférer une matière plus douce que le collant)
  • c'est fun !
Les inconvénients :
  • elle s'encrasse plus vite que les éponges traditionnelles, elle est plus longue à sécher. 

*La solution : la passer au micro-onde 30 secondes pour la faire sécher. Cela permet d'éviter la prolifération des bactéries ; ou la mettre au lave-linge régulièrement.
  • Pas super efficace telle quelle sur la casserole bien encrassée. 

*La solution : saupoudrer de coquilles d’œufs broyées pour faire l'effet gratte-gratte des éponges vertes.


Allez, y a plus ka !!

vendredi 4 novembre 2016

Shampoing solide, fortifiant pour cheveux clairs

J'avais envie de (re)patouiller un shampoing solide, fortifiant et pour cheveux fins et clairs. La version solide est intéressante, parce que sans emballage à l'usage. Il s'utilise comme un savon, à appliquer directement sur la chevelure.


Voici la recette :

 Ingrédients pour environ 50g de produit :

  • 30g de Sodium Cocoyl Isethioante SCI : tensio-actif qui lave. Adoucissant du SCS, matière de base pour le shampoing solide.
  • 5g de Sodium Coco Sulfate SCS : issue de l'huile de coco, tensio-actif qui mousse et lave. Cette matière donne le « savon dur ».
  • 5g d'huile de coco, permet de nourrir et gainer le cheveu
  • 5g d'eau ou de bière (fortifiant pour les cheveux), pour diluer les tensio-actifs
  • SCI, SCS, Huile de coco au BM
    2g de spiruline : fortifiant pour cheveux
  • 3g de henné blond, composé de camomille en poudre, henné neutre.
  • 3g de miel, ici à l'acacia
  • 8 gouttes d'huile essentielle de ylang ylang : fortifiant
Coût des ingrédients : 1€65
Ph : 6,5 à l'eau du robinet
Ustensiles : cuillère, bol, spatule, casserole pour bain-marie, un moule silicone

La recette, pas à pas :
  • Désinfectez ustensiles, plan de travail, mains à l'alcool.
  • Le SCS se présente en granule et est difficile à faire fondre. Pour cela, mieux vaut le réduire en poudre. Plusieurs modes opératoires : au pilon, à la cuillère, ou plus radical au blinder. Prenez garde, la poudre est assez irritante à respirer !
  • Pesez un à un les ingrédients.
  • Mettez au bain marie SCS et SCI avec l'eau et l'huile de coco. Le bain marie doit être très doux. Les tensio-actifs n'aiment pas la trop forte chaleur.
  • Mélangez sans cesse.
  • Une fois une pâte homogène obtenue, ajouter, hors du bain marie les poudre de spiruline et henné blond, le miel. Quand il commence à légèrement durcir, ajouter l'huile essentielle, et spatulez (écrabouillez) pour obtenir une pâte harmonieusement mélangée.
  • Pour terminer, placez la pâte dans un moule de votre choix (type petit gâteau individuel). Laissez sécher, vous allez obtenir une texture solide en quelques heures.

  • Démoulez, c'est prêt !

jeudi 27 octobre 2016

Fabriquer son déodorant solide ? Facile !

Voila un bon moment que je souhaitais fabriquer un déodorant solide. J'en ai acheté en magasin vrac de la marque Lamazuna. Il est hyper efficace, mais pas super pratique à l'usage, avec un galet déodorant humide à ranger...
J'avais des tubes de déo en stick, me voilà partie en mode créativité pour en confectionner de mes p'tites mains.

Ingrédients pour environ 50ml de produit :
  • 8g de bicarbonate de soude alimentaire : ingrédient incontournable pour lutter contre les mauvaises odeurs.
  • 16g d'argile blanche: absorbant, doux et anti-bactérien
  • 24g d'huile de coco : c'est une huile solide. Je l'ai choisie pour sa texture, ses propriétés anti-bactériennes, pour sa douceur
  • 2,5g de cire émulsifiante : pour la texture, et favoriser sa fonte lors de l'application, sur aisselles mouillées,
  • 8 gouttes d'huile essentielle de Palmarosa : puissante anti-bactérienne et odeur que j'aime bien, 
  • 8 gouttes de cosgard : conservateur phase aqueuse.
Coût des ingrédients : 0,90€, hors flaconnage
Ustensiles : cuillère, bol, spatule, casserole pour bain-marie, une balance précise, un stick de récup ou neuf de 50ml

La recette, pas à pas :
  • Désinfectez à l'alcool le flacon et ustensiles, plan de travail.
  • Pesez l'huile de coco et la cire et placez-les au bain marie.
  • Pesez l'argile et la bicarbonate de soude. Utiliser le bicarbonate le plus fin possible, ce qui permettra d'avoir une texture plus agréable à utiliser. A défaut, passez le bicarbonate au blinder pour l'affiner.
  • Lorsque que l'huile de coco / cire est totalement fondue (tout est liquide), retirez du bain marie et ajoutez les poudres. Mélangez délicatement.

  • Lorsque le liquide est plus froid (à moins de 40°), vous pouvez ajouter l'huile essentielle et mélanger une dernière fois.
  • Dernière étape : coulez le déodorant dans le stick.

Mon avis :

en voilà un p'tit déo simple et efficace. La texture est agréable à utiliser et fond un peu comme une crème, sur peau humidifiée. Il fait son job !


mercredi 14 septembre 2016

A la recherche d'une gourde...


Aucun texte alternatif disponible.
Voilà un an et demi que je promène ma Gobi (article ICI). Elle connaissait tous les recoins de mon sac à main. 
Elle a étonné certains, qui me posaient l'inévitable question « c'est quoi cette bouteille ? ». 
J'ai pris l'habitude de boire ma dose d'eau partout, en toute circonstance Bref... Nous étions inséparables ! 

Jusqu'au jour où... elle tombe et se casse.

Aïe...

Forte de cette infortune, je décide d'investir dans une nouvelle gourde. 
Stratégie de départ : éviter le plastique parce que ça casse. Mais aussi parce que nous avons peu de recul sur le transfert de molécules plastique/eau surtout en cas de chauffe. 
D'après mes recherches, la matière la plus fiable, connue à ce jour est l'inox, ou acier inoxydable.

J'ai fait différents posts sur facebook pour avoir des informations de personnes ayant testé et approuvé leur gourde en inox.

Voici quelques éclairages (merci pour vos retours !): avec les liens en bleu qui vont bien / en cliquant
Crédit photo : qwetch /gratteron et chaussons
  • les infos d'Alice de Day By Day à Lille qui vend la marque klean kanteene
  • on m'a conseillé aussi le site sans-bpa, on y trouve un sacré choix, ou encore la marque Gaspajoe avec de jolies bouteilles, 
  • j'ai bien aimé le post d'un truc par jour sur le choix d'une bouteille en inox sans dessin, pour qu'elle dure tout la vie, 
  • ou encore, le post d'Aline du blog Consommons Sainement, pour éviter au le plastique, notamment dans le goulot, surtout si on ballade du thé ou café chaud.
Mes critères de recherche :
  • en inox,
  • légère, pour transporter la gourde dans mon sac à main,
  • 400 ml à minima,
  • très hermétique. Avec le temps, ma gobi n'était plus si hermétique que ça...
  • les p'tits plus : un gobelet, afin d'éviter que mes loulous ne boivent dedans en laissant « des petits poissons » ; et rêvons un peu... une bouteille isotherme.
Ce que j'ai trouvé, en plein été, avec quelques magasins fermés (à regret comme El Market ou Day by Day). J'avais besoin de jauger, toucher ma gourde, alors j'ai évité l'achat sur internet.



1/ chez Zodio : j'ai écouté un vendeur qui m'a fait la retape d'une gourde, isotherme. Elle est jolie, pas très chère (12€) mais trop petite à mon goût (230ml). Je ne tiens pas une réunion en matinée avec cette quantité là ! Elle est déjà convoitée par mes enfants...
2/ chez Carrefour : il y a un beau rayon de gourdes inox et autres ustensiles pour un picnic à emporter. J'ai été séduite par la marque Fuel (147g) qui propose une gamme sans BPA, eco-conçue, pour une contenance de 500ml. Elle est jolie, et peu chère (10€), mais pas isotherme. 
A l'usage, je suis un peu déçue de cette gourde car elle n'est pas très hermétique. La loose quand elle goutte dans mon sac à main :(

3/ chez Décathlon : on y trouve une gamme en alu MAIS aussi, une en inox, pas chère (7€50), de 294g . Elle est un peu plus lourde que la marque de Carrefour. Côté hermétique, la palme ! Avec deux ouvertures (le bouchon ET le gobelet intégré). Le petit plus, elle est isotherme, ce qui explique son poids. J'aime bien aussi le fait qu'elle n'ai pas de couleur, parce qu'à l'usage la jolie peinture des autres gourdes s’abîme.

Finalement, ma nouvelle gourde du quotidien sera celle de décath.

Clin d’œil à Sabrina, qui, devant ma panade, m'a offert une Gobi (148g) qu'elle n'utilisait plus. 
J'en connais un qui va faire sa star au boulot avec sa nouvelle gourde...

mercredi 7 septembre 2016

Un lait visage et corps, pour garder bonne mine


Voila qu'arrive le mois de septembre et la fin des belles journées ensoleillées. Mais... j'ai envie de me sentir (encore un peu) en vacances. J'ai décidé de créer un p'tit lait corps et visage qui permet de garder bonne mine, rien qu'avec de bonnes choses !


Les ingrédients pour 120 ml de produit :

 Phase 1 (aqueuse) :
  • 80 ml d'eau florale de fleur d'oranger : donne bonne mine, pour les teints fatigués, ternes
  • ½ cuillère à café de glycérine : permet de garder l'eau dans la peau, évite le dessèchement
Phase 2 (huileuse) :
  • 15 g d'huile de carotte : c'est un macérat de carottes dans une huile végétale neutre. Elle permet de légèrement colorer la peau à l'usage, avec le béta carotène.
  • 15g d'huile de noyau d'abricot : huile qui donne (aussi) bonne mine
  • 5g d'huile de germe de blé : peau très sèche, après l'été, très bien :)
  • 3,5g de cire émulsifiante : permet de réaliser la crème, de mélanger eau et huile.
Phase 3 (actifs et conservateur)
  • 15 gouttes de cosgard : conservateur eau florale
  • 5 gouttes de vitamine E : conservateur huiles
Coût des ingrédients (hors flaconnage) : 4€10
Les ustensiles : une balance précise, un fouet électrique, un mini batteur électrique, 2 béchers, une casserole pour bain marie, cuillères, spatule, un entonnoir, un thermomètre de cuisine, sopalins, alcool.
Flaconnage : un flacon pompe de récup ou flacon dédié au lait de 150 à 200 ml

La recette, pas à pas (niveau moyen) :
  • Désinfectez les ustensiles, le flacon plan de travail, flacon à l'alcool.
  • Phase 1 : mesurez l'eau et versez-la avec la glycérine dans un bécher.
  • Phase 2 : pesez les ingrédients de la phase 2 (cire émulsifiante et les deux huiles), et mettez les ensemble dans un bécher. Zou, au bain marie !
  • Ajouter dans la casserole du bain marie la phase aqueuse (eau florale+glycérine) 5 mn après l'huile pour avoir des températures assez proches. Le mieux est de vérifier au thermomètre, pour avoir une température autour de 60/65° pour vos deux phases.

  • Quand la cire est fondue (liquide huileux homogène), versez ensuite l'eau dans l'huile, petit à petit en émulsionnant au batteur électrique. Le lait va prendre en masse. L'opération est terminée après 5 mn environ.

  • Lorsque le lait est refroidit, vous pouvez ajouter le conservateur.
  • Dernière opération : versez dans le flacon avec un entonnoir.



Mon avis : ce lait est hyper agréable à utiliser. L'odeur est légère avec une belle note d'orange douce. De mon côté, il me sert pour hydrater mes jambes, mais aussi en guise de démaquillant le soir. J'aime bien;)

Juste pour info, ce lait ne teinte pas la peau, il illumine le teint à l'usage. Pour un effet, "auto-bronzant", ce sera plutôt avec de la DHA, recette ICI

vendredi 26 août 2016

DIY : le tissu imprégné de cire d'abeille, une alternative au papier alu

Test du moment : le tissu enduit de cire d'abeille. 
Pour quoi faire, me direz-vous ?
Cette idée est une alternative au film transparent, au papier aluminium, voir tupperware. Il permet d'emballer le paquet de jambon ouvert, ou même un morceau de fromage, ou les gâteaux du goûter des enfants, les sandwichs... 
En mode zéro déchet : le durable plutôt que le jetable !




Le tissu enduit de cire d'abeille donne une texture solide, qui se modèle à nos besoins. L'avantage est aussi d'avoir un morceau de tissu d'emballage qui a une texture plastifiée, donc imperméable, le tout, sans plastique !

Les ustensiles :
Du tissu , mais lequel utiliser ?
J'ai opté pour une récupération d'une vieille taie d’édredon ; pour un reste de chemin de table dont je n'ai pas l'usage ; une serviette (l'avantage : l'ourlet est fait ;) et un joli tissu pour faire des pochettes à goûter. Bref, système D, récup...

L'idéal est de découper un morceau de tissu de la taille du plat du four, au maximum, soit 30cm X 40cm. Les plis peuvent donner un surplus de cire, pas évident à retirer ensuite.

La cire d'abeille :
Vous pouvez la trouver en pastille en magasin bio, pour environ 8€ le kilo. Parfois, certains apiculteurs vendent de la cire en plaquette ou en pavé (là, à râper). 
La cire d'abeille permet d'épaissir le tissu et à donner  un effet filmogène.

Autre matériel :
un four, et une feuille de cuisson

Comment faire ?
Vous pouvez pré-chauffer votre four à 80°.
Pour enduire le morceau de tissu, il suffit de placer des pastilles de cire sur le tissu. Prenez votre temps, et mettez-en de manière homogène, sans oublier les coins et recoins.

Placez votre plat au four. En 3 ou 4 minutes, la cire est fondue. Dès que le tissu sort du four, il se fige presque instantanément.
Pour avoir une texture assez lisse :
  • absorbez le surplus de cire avec un morceau de tissus ou sopalin, dans le four chaud.
  • Si ce n'est toujours pas satisfaisant, renouvelez le passage dans le four, quelques minutes.
J'ai aussi créé des pochettes imperméables pour les petits gâteaux à emmener au goûter. Deux bords à coudre, un morceau de scratch et le tour est joué !


Dernière chose : pour le nettoyage de la toile, pensez à utiliser de l'eau froide, voir tiède. La cire fond autour de 60° !

Nombre de visites

Animation "ménage au naturel" - France 3, janvier 2014

Contacter Sophieaunaturel

Nom

E-mail *

Message *